Courrier des Lecteurs

Courrier Des Lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:5313 Le 12/07/2018 | Partager

Harcèlement des femmes: Le phénomène s’accentue!

harcelement_bon.jpg
 

Le harcèlement des femmes au Maroc ne touche pas que les Marocaines. Cette fois-ci, c’est la célèbre blogueuse allemande Susi Cruz qui a fait l’objet de remarques désobligeantes et humiliantes à son égard lors de sa visite à Chefchaouen. Ce qu’elle n’a pas manqué de dénoncer sur Youtube… Encore un autre coup porté à la destination (cf. notre édition du 03/07/2018).

Un comportement qui doit être sanctionné!
Les dragueurs «insistants» sont nettement plus nombreux au Maroc que dans d’autres pays. La situation se dégrade en effet depuis plusieurs années à ce niveau. Les jeunes Marocains considèrent en fait qu’ils peuvent se permettre de harceler les touristes et c’est particulièrement inquiétant! Demandons-nous alors pourquoi la société marocaine, tellement respectueuse sur d’autres points, laisse se développer sans sanctions ce type de comportement abusif et irrespectueux? Est-ce normal qu’une femme n’ose pas sortir seule? Est-ce par ailleurs normal qu’une femme ne puisse s’asseoir tranquillement ou s’asseoir seule en terrasse sans se faire harceler immédiatement? Quoi qu’il en soit, les conséquences de ces actes sont visibles et bel et bien présentes! Ainsi, de plus en plus de destinations touristiques marocaines sont critiquées sur les forums de voyage à cause de ce problème! 
Lachevremarocaine 

Des dragueurs, il y en a partout! 

harcelement_des_femmes.jpg
 

Si cette histoire est vraie, je déplore ce qui est arrivé à cette femme qui est apparemment tombée sur un goujat très insistant… Mais encore faudrait-il avoir les versions de ces deux personnes. Par contre, de là à prétendre que l’on serait plus en sécurité en Espagne, c’est un peu exagéré! Cela signifierait quoi exactement? Qu’en Espagne il n’existe pas de dragueurs insistants? Des personnes indélicates et grossières existent partout dans le monde, que ce soit au Maroc, en Espagne ou ailleurs! Cette histoire, aussi triste soit-elle, ressemble à s’y méprendre à une véritable opération de communication. Il faut savoir que la ville de Chefchaouen est agréable à tous les niveaux. C’est une province idéale pour les touristes sportifs et écolos! Les adeptes des vieilles bâtisses, les randonneurs et les personnes à la recherche de paix y trouveront tous leur compte!

Mohamed HAJJI 

Ecole coopérative: Une petite révolution pour l’éducation? 

fb_bon.jpg
 

Une bonne idée à généraliser 
Je pense que c’est une excellente idée qui devrait être suivie par d’autres parents. Il faudrait même instaurer une loi obligeant toute personne voulant construire une mosquée dans un quartier qui en contient déjà plusieurs d’investir cet argent dans des écoles ou des hôpitaux. De toute manière, l’objectif de ces personnes est de réaliser des «Hassanates» afin de s’assurer une place au Paradis. Or, pour y parvenir, il n’y a pas mieux que de soutenir  l’éducation de nos enfants et leur santé. 
Oudghiri

Un pari qui n’est pas gagné d’avance
Initiative louable. Néanmoins, ces parents engagés auront énormément de mal à construire un établissement moins cher qu’une école privée. Ils pourront assurer une meilleure qualité peut-être, mais les bons enseignants sont rares et très chers. Beaucoup d’écoles perdent de l’argent et n’arrivent à survivre qu’en faisant appel à des investisseurs ou en se faisant racheter par de grands groupes… D’autres - et elles sont nombreuses - ferment au bout d’un moment. Certaines, très rares, arrivent à tirer leur épingle du jeu, mais ce sont les plus anciennes. Il faut aussi posséder ses propres locaux. En effet,  pour ceux qui louent, c’est presque mission impossible!  Et je ne parle même pas des retards, voire des défauts de paiement ou encore de la frilosité des banques. C’est loin d’être la formule magique que certains imaginent.  
Farid

Marrakech: Trop chère cet été?

marrakech_tourisme.jpg
 

Les touristes risquent d’être moins nombreux cet été à Marrakech en raison des calendriers scolaires et de la Coupe du monde, mais aussi de la cherté des prix. La ville fait partie des 10 destinations les plus chères au monde selon un récent classement du quotidien britannique  The Guardian. Ce qu’en pensent nos lecteurs… (cf. notre édition du 03/07/2018).

Des taxis malhonnêtes!
Les taxis sont particulièrement malhonnêtes dans la ville ocre et se font un plaisir d’arnaquer les touristes... C’est particulièrement déplorable et même méchant, notamment lorsque tu ne vérifies pas si le compteur est en marche. Les taximen font alors

tweet.jpg
 

débourser des sommes astronomiques aux clients tout en se faisant passer pour des honnêtes gens. 
Marie 
Recourir aux bons plans
Marrakech représente une destination des plus prisées et le restera. Elle n’est pas forcément inaccessible. Les offres et formules de logement  à prix réduits sont nombreuses pour ceux souhaitant y séjourner quelques jours. Se loger et se nourrir à prix raisonnable est possible; il faut seulement s’y prendre à l’avance. Néanmoins, il y a des facteurs indépendants à prendre en compte comme le prix des billets de train ou d’avion. Mais, même à ce niveau, il existe une panoplie de bons plans à dénicher. Bien évidemment, ceux qui souhaitent pratiquer du tourisme de luxe avec des moyens réduits seront sans aucun doute déçus… 
Clerich 

A la découverte des régions avoisinantes…
A force d’accueillir des touristes des quatre coins du monde, Marrakech est devenue une ville beaucoup trop chère. Restaurants, hôtels et autres activités divertissantes sont devenus inaccessibles aux personnes de classe moyenne. Les amoureux de l’aventure y trouveront néanmoins leur compte en logeant dans les environs de Marrakech, à l’Ourika ou encore à Lalla Takerkoust. Des régions beaucoup plus accessibles financièrement!
S.B.

 

Aéroport Mohammed V: Cauchemar au sol!!

Des passagers hystériques, des personnes âgées au bord du malaise, la fatigue, la chaleur insoutenable... et tout d’un coup, une maman qui brandit son bébé hurlant de 6 mois en état de détresse, appelant au secours et demandant assistance. Mais rien, absolument rien ne se produit. Aucune autorité, aucun responsable ne se déplace pour venir apaiser la révolte des voyageurs qui grossit au fur et à mesure.
Voici l’ambiance surréaliste à l’aéroport Mohammed V en ce jour de juillet. Les nombreux avions, arrivés en même temps, ont déversé leur flot de passagers qui s’avancent devant des guichets de police,... à moitié vides. Commencent les interminables queues d’attente, les longs et inutiles interrogatoires (d’où venez-vous, où allez-vous, combien de temps....), la lenteur des vérifications... à en mourir! A quoi servent dans ce cas les passeports biométriques où toutes les informations sont stockées?
Le rush d’été a bien démarré à l’aéroport Mohammed V dans des conditions d’accueil déplorables. Toute cette frénésie d’arrivée se gère dans n’importe quel aéroport du monde qui se respecte et qui respecte ses clients! Déplorable situation et dure réalité lorsque nous retournons chez nous après avoir vu d’autres infrastructures et d’autres accueils. Grande désolation et grande désillusion pour les MRE à qui le pays doit beaucoup. Grande désolation pour le touriste qui ne reviendra plus. Nous ne méritons pas cet accueil. Nous ne méritons pas ce traitement.

Badr R., un patriote qui a honte en arrivant à l’aéroport de Casablanca

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc