Culture

Musée de l’eau de Marrakech: Une 1re saison fructueuse

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5298 Le 21/06/2018 | Partager
Quelques 40.000 visiteurs de 22 nationalités
Le musée fait partie des sites les plus plébiscités au Maroc
musee_de_leau_de_marrakech_098.jpg

Le musée offre une scénographie inédite avec des supports audiovisuels et multimédias ainsi qu’un jeu de sons et lumières qui transforment la visite en un voyage dans l’histoire de l’eau et une projection dans son avenir (Ph. Musée Aman)

Tout comme les jardins Majorelle, le Musée Mohammed VI de la civilisation de l'eau au Maroc de Marrakech est en train de devenir un incontournable lors d’un séjour à Marrakech. En moins d’un an, le site a reçu plus de 40.000 visiteurs de 22 nationalités différentes.

Ce qui le place parmi les sites les plus visités à Marrakech et aux avant-poste des musées nationaux.  Inauguré mi 2017, le musée a été créé par le ministère des Habous et des Affaires Islamiques en hommage au génie marocain dans la gestion de l’eau. Edifié sur 20.000 m2, dont 3.533 m2 bâtis et 6.105 m2 couverts, le musée comporte des galeries d’expositions permanentes d’une superficie de 2.235 m2 étalés sur trois niveaux ainsi qu’une très grande salle de conférence.

Pionnier au Maroc et en Afrique, ce musée donne la part belle aux nouvelles technologies pour raconter en trois langues -arabe, français et anglais- l’histoire de l’eau au Maroc. La scénographie inédite comporte des objets, maquettes, cartes, documents manuscrits, supports audiovisuels et multimédias avec un jeu de sons et lumières et une mise en scène qui transforme la visite en un voyage dans l’histoire de l’eau et une projection dans son avenir.

musee-de-leau-de-marrakech-2-098.jpg

Cette structure qui a nécessité un investissement de 163 millions de DH est aussi pionnière en matière de gestion.  Le ministère des Habous a confié la gestion administrative et commerciale du MMCEM à une société privée, Couleur.com, spécialisée dans la médiation culturelle à travers, entre autres, l’organisation d’évènements dédiés au grand public comme aux professionnels. Si la société privée se charge de la commercialisation et de l’entretien, le ministère garde la main et le contrôle sur l’encaissement et les recettes.

Derrière cette délégation au privé, l’objectif est de profiter de l’expérience, des moyens et de l’expertise des sociétés spécialisées et garantir pour le site les grands standards en termes de qualité de service. Ainsi, le gestionnaire délégué s’est engagé à mettre en place un programme de visites guidées, l’organisation de manifestations sur les sites pour accroître leur rayonnement, les activités pédagogiques à destination des écoles et du jeune public.

Pour sa première année d’existence, le musée a reçu 95 délégations et personnalités étrangères et a accueilli 59 événements de haute facture. Le programme est aussi chargé pour les prochains mois. D’abord, la saison estivale durant laquelle Marrakech connaît une forte affluence et puis la saison des Mice qui démarre en septembre prochain et pour laquelle le gestionnaire prévoit une programmation particulière.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc