×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Saga d'entreprises: D'une parcelle de terre en 1956 à l'empire Diana Holding

    Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5290 Le 08/06/2018 | Partager
    A travers 14 sociétés, le groupe c'est 7.100 emplois directs et 20.000 indirects
    Actuellement, 8.300 hectares en exploitation
    La «Stratégie 5/5» pour atteindre en 2020 des réalisations bien précises
    pepiniere-zniber-agriculture-090.jpg

    La pépinière Brahim Zniber, «fierté de Diana Holding», est destinée à la production de plants pour le Maroc et l’étranger (Ph. Diana Holding)

    Diana Holding, vous connaissez? Peut-être pas, car seuls quelques initiés des communautés des hommes d’affaires et de la presse sont au fait des activités du groupe. 

    Au commencement, en 1956, une parcelle de terre agricole non loin de Meknès dont feu Brahim Zniber avait senti la fertilité. C’est de là qu’a germé l’idée d’une exploitation agricole qui, plus de 60 ans après, allait devenir un groupe qui compte parmi les plus grands du pays.

    Au pied du Moyen Atlas, dans la région de Meknès, la famille Zniber fait l’acquisition du domaine Aït Harzallah, qui s’étend sur 740 ha, pour y installer sa première exploitation agricole, «Les Domaines Brahim Zniber». C’est donc là qu’ont émergé les premières récoltes fruitières. Le groupe a pu, ensuite, étendre son champ d’action au-delà de son domaine physique et professionnel.

    A cette époque, la famille Zniber entrevoyait déjà les prémices d’un groupe à vocation internationale, capable de porter l’étendard de son terroir à travers le monde. La première ferme fruitière est ainsi née dès 1963.

    De cette vocation naissante, le groupe Diana Holding a fait preuve d’initiative en matière d’innovation, de stratégie commerciale et industrielle. Et aussi de responsabilité sociétale et de développement durable. C’est pour cette raison que l’on estime dans le groupe qu’il est «indispensable d’exploiter la terre intelligemment et de façon responsable, de sorte que cette passion engendre un engagement durable envers les hommes et envers la terre».

    Préservation des réserves d’eau, diversification des cultures durant l’année, choix rigoureux des techniques et des produits utilisés… C’est sur une agriculture raisonnée, résiliente et responsable que le groupe bâtit peu à peu son empire.

    Pour assurer cette évolution, Diana Holding a mis en place, en 2015, une stratégie dite «Stratégie 5/5». Elle vise à mettre en place une politique de développement et d’investissement proactive, pour atteindre en 2020 des réalisations bien précises: 5 années durant lesquelles plus de 2 milliards de DH seront investis, 5 pôles d’activité mis en place, 5 axes stratégiques sur lesquels repose le programme, 5 milliards de DH de chiffre d’affaires.

    En comptabilisant seulement «Les Domaines Brahim Zniber», près d’un million de journées de travail par an, Diana Holding contribue en grande partie à l’économie de la région de Meknès.

    Hommes et femmes de la région œuvrent sur un pied d’égalité, Diana Holding étant l’un des rares groupes marocains à prôner la parité en entreprise et à proposer aux femmes des postes à hautes responsabilités, notamment dans un secteur où les inégalités sont encore bien présentes et où certaines activités sont exclusivement réservées à la gent masculine.

    L’ambition du groupe est de s’imposer en tant que leader et précurseur dans l’industrie agroalimentaire. C’est pourquoi Diana Holding a développé son activité à travers 5 pôles principaux, divisés en 16 filiales.

    Ainsi, le pôle Agricole rassemble la fruiticulture et l’agrumiculture au sein des Domaines Brahim Zniber,  la pépinière Brahim Zniber destinée à la production de plants pour le Maroc et l’étranger et la plateforme de compostage Bio-Compost Brahim Zniber, qui produit 15.000 tonnes par an de compost 100% végétal, pour une fertilisation raisonnée et durable.

    bottling_company_090.jpg

    En activité depuis 1947, Atlas Bottling Company est le premier embouteilleur Coca-Cola au Maroc. L'investissement dans cette société, au milieu des années 1970, marque la première diversification du groupe (Ph. Diana Holding)

    Ce pôle comporte également l’oléiculture, fleuron du groupe avec Maassera, qui utilise un processus d’extraction à froid pour une huile d’olive récompensée à maintes reprises et reconnue à l’international.

    Un pôle Vitiviniculture, qui poursuit la longue tradition marocaine dans la production de vins originaux largement reconnus à travers le monde.

    Un pôle Protéines, avec des filiales dans le secteur avicole et une conserverie de sardines, élargit davantage l’activité du groupe notamment à travers la SNV (Société nouvelle de volailles) et la SES Warren, toutes deux destinées à la production d’aliments pour bétails et volailles et la production de poussins d’un jour, ainsi que ASAT (Atlantic Sardines Anchovies Tantan) qui propose des produits de la mer locaux en conserve, principalement pour le marché… américain.

    Le pôle Industries, quant à lui, s’est développé pour apporter des solutions intégrées au groupe, avec notamment l’acquisition d’Atlas Bottling Company, embouteilleur Coca-Cola (large gamme de boissons gazeuses et énergisantes, jus et eaux de table CIEL).

    L’intégration de l’activité de plasturgie au sein du groupe, à travers Atlantic Packaging permet une maîtrise totale sur toute la chaîne de valeur, de la fabrication des serres, film rétractable et palettes plastiques. ABCDIS, quant à elle, assure la distribution des produits du groupe, mais aussi de grandes multinationales.

    Le pôle Services et International, enfin, avec Ifaconseil, un cabinet de conseil qui intervient dans les domaines de la qualité, de l’hygiène, de la sécurité, de l’environnement, de la RSE et de sécurité de l’information, pour apporter son expertise en conseil, audit, ingénierie et formation. Initialement dédié à accompagner les filiales du groupe, le cabinet étend aujourd’hui son activité à divers secteurs, dans divers pays.

    Ainsi, bien qu’il ait pris racine à Meknès, le groupe a des ramifications bien au-delà du territoire national. Elles s’étendent, non seulement en Afrique, mais également en France où Diana Holding est un actionnaire de référence dans le prestigieux géant des spiritueux, Marie Brizard. Les parts de Diana Holding sont de 13,9%.

    Donner une seconde chance

    Rita Maria Zniber milite également pour donner aux enfants abandonnés une chance de bénéficier d’une vie décente. Elle a, ainsi, créé en 1992, la Fondation Rita Zniber au profit de l’enfance dans la région de Meknès. La Fondation s’est fixé comme objectifs d’accueillir des enfants abandonnés au sein de ses centres et de leur trouver des familles d’accueil, au Maroc ou à l’étranger. Et aussi de veiller à la scolarisation des enfants n’ayant pas été pris en kafala (adoption) et ce jusqu’à leur insertion sociale et dans la vie active.

                                                                         

    Le 1er vigneron du Royaume

    brahim_zniber_090.jpg

    Brahim Zniber est né vers le milieu des années 1920 à Salé. Ville que sa famille a quittée pour Sidi Kacem, dans la région de Meknès alors qu’il avait moins de quarante jours après sa naissance.  Autodidacte et passionné de la terre, Brahim Zniber s’est éteint en octobre 2016 à l’âge de 94 ans.

    Il a laissé derrière lui un empire de l’agrobusiness qu’il a construit pendant plus d’un demi-siècle. S’il est surtout connu comme le 1er vigneron du Royaume, Zniber a su, au fil des années, développer et diversifier son groupe à travers la société Diana Holding qui porte le nom de l’une de ses filles.

    A l’actif des Celliers de Meknès, créée en 1964, figure l’introduction de cépages nobles comme Cabernet Sauvignon, Merlot, ou encore Chardonnay. L’entreprise se distingue également par la création de la première et unique Appellation d’origine contrôlée. Ce qui a permis à un de ses domaines de porter l’appellation «Château» depuis janvier 2005: Château Roslane, les Coteaux de l’Atlas.   

    Maître vigneron reconnu par ses pairs au niveau international, il a permis le développement et l'implantation de l'œnologie au Maroc et, par voie de conséquence, à la filière vitivinicole marocaine de proposer sur le marché des vins de qualité.

                                                                         

    pole_groupe_zniber_090.jpg

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc