Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5280 Le 25/05/2018 | Partager

■ Des bouteilles de vin millésimées 1774 dans une vente aux enchères

Endormies dans une cave depuis huit générations, il pourrait s’agir des plus vieilles bouteilles de vin en circulation: trois bouteilles de vin jaune du Jura, datées de 1774, seront mises en vente samedi à Lons-le-Saunier (Jura, est de la France). Ces flacons, de type «bourgogne», c’est-à-dire avec un corps ample et un col fin, et d’une contenance de 87 cl, recèlent du vin jaune produit par le vigneron arboisien Anatoile Vercel (1725-1786). Les bouteilles ont été conservées plus de 200 ans par ses descendants dans une cave enterrée et voûtée d’Arbois, la capitale des vins du Jura, avant d’en être retirées mardi en vue des enchères. Issues d’une vigne taillée sous Louis XV et vendangée sous Louis XVI, «ce sont les plus vieilles bouteilles de vin du monde en circulation», affirme Brigitte Fénaux, commissaire-priseur de la maison Jura Enchères qui tiendra le marteau samedi. Deux bouteilles de la même cuvée avaient déjà été vendues, en 2011 à Arbois pour 57.000 euros et en 2012 à Genève pour 46.000 francs suisses (soit 38.300 euros).

■ Un château en France à 11 euros!

chateau_france_080.jpg

Avec un simple billet de tombola de 10 livres sterling, à peine plus de 11 euros, on peut décrocher le gros lot: le château de Cautine dans le centre de la France, estimé à 1,7 million d’euros et cédé par une châtelaine philanthrope, la Britannique Ruth Philips, au profit d’oeuvres caritatives. Deux conditions pour participer à cette tombola insolite lancée sur le site www.winafrenchchateau.co.uk: résider en Angleterre, Ecosse ou Pays de Galles, et traduire par la formule équivalente dans la langue de Shakespeare nos deux expressions françaises: «les carottes sont cuites» et «ça ne casse pas trois pattes à un canard». Les participants peuvent acheter un ou plusieurs billets, jusqu’à ce que le compteur affiche une mise totale de 500.000 euros, ou à défaut jusqu’à la date limite du 12 juillet 2018. L’actuelle propriétaire prévoit de reverser 5% de la mise totale à la St Petroc’s Society, une association d’aide aux sans-abri, selon le site du Daily Mail. Le reste financera la construction de logements en kit et bon marché, pouvant être assemblés en une semaine et livrés pour moins de 10% du prix moyen d’une maison outre-Manche. Construire des logements abordables est «la première préoccupation» de Ruth Philips qui milite pour «le droit au logement pour tous», et pour la construction de logements écolos qui «n’abîment pas l’environnement», a-t-elle expliqué au Daily Mail. L’heureux gagnant deviendra instantanément propriétaire de ce magnifique manoir meublé du XVIIe, converti en maison d’hôtes de 9 chambres pouvant générer un chiffre d’affaires annuel estimé entre 35.000 et 45.000 livres (environ 39.900 à 45.600 euros).

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc