×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:5276 Le 21/05/2018 | Partager

    ■ La Chine et les Etats-Unis renoncent à une guerre commerciale
    La Chine et les Etats-Unis ont décidé de renoncer à toute guerre commerciale et à l’augmentation des droits de douane respectifs. L’annonce faite suite à des négociations de haut niveau à Washington, intervient après des mois de tension. Le président américain Donald Trump fustigeant «une relation commerciale déséquilibrée» constituant un danger pour les Etats-Unis. Les deux puissances ont fait état  d’un «consensus» afin de réduire significativement le déficit commercial US avec la Chine: 200 milliards de dollars en 2018 contre 375 milliards l’an passé.  Il n’est pas précisé en revanche si l’échéance du 22 mai, sur une possible application de nouvelles mesures frappant pour 50 milliards de dollars de marchandises chinoises, sera suspendue. Par ailleurs, l’Europe pourrait faire les frais d’un éventuel accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine après la résolution apparente de leurs différends, a prévenu dimanche le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire.

    ■ Venezuela: Election présidentielle et grave crise
    Epuisés par une profonde crise économique, les Vénézuéliens ont voté dimanche 20 mai pour la présidentielle. Le président sortant Nicolas Maduro vise la réélection lors d’un scrutin anticipé et à un seul tour. Pas de rival de poids, l’élection est boycottée par l’opposition et non reconnue par une grande partie de la communauté internationale. Les bureaux, 14.638 au total, devaient accueillir 20,5 millions d’inscrits sur les listes électorales. Quelque 300.000 militaires et policiers sont déployés.
    Le mandat du président est de six ans, le prochain doit commencer en janvier 2019.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc