Analyse

Bourse: Les valeurs à surveiller en 2018

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5211 Le 16/02/2018 | Partager
Le top 5 selon CFG
Leur potentiel de croissance est important
Attijariwafa bank et IAM, incontournables

Plusieurs valeurs devraient profiter du contexte favorable dans lequel évolue actuellement la Bourse de Casablanca. Elles seront, selon les recommandations de CFG Bank, au moins 5 à pouvoir bénéficier du cycle haussier dans lequel est installé le marché. A tel point que les analystes de la banque préconisent de les inclure dans les stratégies de placement à l’achat pour 2018.  Revue de détails.

■ Label’Vie - cours cible 2.156 DH
Le cours de la valeur semble avoir encore un important potentiel de croissance en 2018, malgré sa forte progression de 2017.
Les analystes prédisent que la valeur traiterait vers les 2.000 à 2.100 DH, sur les 12 prochains mois, tendant ainsi vers le cours cible calculé par CFG Bank qui est de 2.156 DH. «Dans un tel scénario, le TSR (ndlr: Total Shareholder Return) sur les 12 prochains mois serait de 15% à 20% en tenant compte d’un dividende Yield de 1,7%». Label’Vie pourrait ainsi bénéficier de la «forte progression de 26,7% de son RNPG à 177 milliards de DH en 2017 et de 18,5% à 209 millions de DH en 2018».
Ces chiffres sont portés par le gisement de croissance du marché et par l’ambitieuse stratégie de développement du groupe avec l’ouverture chaque année de près de 18.000 m² de surface commerciale additionnelle. Les analystes vont même jusqu’à penser que LBV afficherait régulièrement une croissance à 2 chiffres sur les prochaines années avec un taux de croissance annuel moyen entre 2016-2020 de 16,8%. D’où la recommandation à l’achat de cette valeur qui a ouvert la séance de jeudi à 1.740 DH.

■ Brasseries du Maroc - cours cible 3.336 DH
La société des Brasseries du Maroc est dans le même cas que LBV. Son cours qui s’est bien comporté en 2017 devrait continuer à bien évoluer en 2018.
Pour CFG Bank, il affiche un potentiel d’appréciation de 15,7% sur la base d’un cours cible de 3.336 DH. Il devrait sur les 12 prochains mois tendre vers des niveaux de 3.200 DH à 3.300 DH. La valeur pourrait profiter de la poursuite de la reprise des volumes de vente de bières. CFG prévoit ainsi des volumes en progression régulière pouvant dépasser le seuil de 1 million d’hectolitres à l’horizon 2021-2022. Ce qui se traduirait par une marge d’Ebitda de près de 30%.
Outre ses perspectives de croissance attractives, «SBM offre aussi l’un des meilleurs rendements en dividendes de la place: 4,3%». Chose qu’elle compte préserver puisqu’elle devrait continuer à distribuer la quasi-intégralité de ses bénéfices. Elle devrait même, compte tenu d’une trésorerie nette estimée à 823 millions de DH à fin 2017, distribuer un important dividende exceptionnel à court ou à moyen terme. L’investissement via une croissance interne ou externe dans le développement d’une nouvelle activité est également une hypothèse. La valeur traite actuellement à 2.930 DH en Bourse.

■ Attijariwafa bank - cours cible 550 DH
CFG Bank estime que AWB sera l’un des paris boursiers les plus attractifs sur les 12 à 18 prochains mois. La valeur devrait profiter du redressement du rythme de progression des crédits au Maroc ainsi que de son exposition à des marchés à fort potentiel de développement. Cela lui permettrait de réaliser un taux de croissance annuel moyen de 7% de son PNB et de 8,9% de son RNPG d’ici 2019, et ce grâce aux efforts d’optimisation des coûts au sein des filiales à l’international et à l’amélioration graduelle du coût du risque. Les analystes de CFG pensent qu’à l’horizon 2019-2020, la banque pourrait disputer à IAM son statut de premier contributeur à la masse bénéficiaire et peut-être même son statut de première capitalisation boursière de la place.  
Autre atout pour AWB, le fait qu’elle continue de traiter à un PER de 19,1x inférieur à celui de ses comparables, ce qui conduirait le cours de l’action à évoluer vers les 550 DH sur les 12 mois à venir, lui qui a ouvert la séance de jeudi à 495 DH.

■ Maroc Telecom - cours cible 165 DH
Pour CFG, Maroc Telecom devrait en 2018 rattraper le retard qu’il a pris par rapport à l’évolution positive du marché. La valeur surperformerait le marché pour traiter à des niveaux tendant vers les 165 DH sur les 12 prochains mois.
La banque se base sur la confirmation de l’entrée de Maroc Telecom dans un cycle de rentabilité plus vertueux après une période 2011-2015 difficile. Cela aboutirait sur une hausse de 1,7% de son Ebitda à 17,2 milliards de DH et de 1,5% de son RNPG à 5,7 milliards de DH pour l’exercice 2017. En 2018, la croissance de l’Ebitda et du RNPG d’IAM devrait s’accentuer avec des hausses respectives estimées à 3,6 et 7,1%. En parallèle, IAM continuerait de présenter un profil défensif avec des rendements estimés à 4,4% en 2017 et à 4,7% en 2018. La valeur a ouvert jeudi sur un cours de 146 DH.

■ SMI - cours cible 3.915
Contrairement à Managem et CMT, SMI n’a connu qu’une appréciation modérée de 17,6% de cours en 2017. Aujourd’hui, elle affiche même, selon les estimations des analystes, un potentiel de hausse de 16% à 3.915 DH. «De surcroît, SMI combine selon nous 3 qualités majeures rarement disponibles en même temps sur un titre financier», relèvent-ils. Il y a d’abord le profil de rendement attractif à 5,7% en 2017 et à 6,3% en 2018. A cela s’ajoute la croissance à 2 chiffres avec un taux de croissance annuel moyen entre 2016 et 2020 de 10% de son résultat net portée par l’extension de sa capacité de production ainsi qu’à l’orientation haussière des consensus mondiaux sur le cours de l’argent. La valeur qui n’a pas traité lors de la séance de jeudi se négocie à 3.250 DH.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc