×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Marrakech/Tourisme: L’embellie se confirme pour juillet

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5111 Le 21/09/2017 | Partager
Nuitées, arrivées et taux d’occupation, tous les indicateurs au vert
L’Allemagne et l’Espagne cartonnent
marrakech_tourisme_011.jpg

Sur le seul mois de juillet, tous les marchés émetteurs ont assuré des hausses importantes en termes d’arrivées. Le marché américain a enregistré un bond de 72% en termes d’arrivées et 92% pour les nuitées

Très bonne nouvelle pour le tourisme à Marrakech. Malgré les fortes chaleurs, juillet a enregistré de très belles performances et le nombre des arrivées touristiques a augmenté de 23% durant ce mois. Les nuitées ont aussi connu une embellie avec  des hausses de 21%.  Au cumul  et si on devait se référer uniquement aux statistiques des 7 premiers mois de l’année, force est de constater une belle reprise sur Marrakech.

Les principaux indicateurs touristiques font état d’une hausse cumulée de 20% au niveau des nuitées et de 19% pour les arrivées. Les marchés émetteurs -à deux exceptions- sont aussi en forte progression. Sur le registre des arrivées, ce sont surtout les touristes étrangers de séjour (TES) qui ont considérablement contribué à cette performance. Ils ont assuré une hausse de 27% contre 7% pour les résidents. L’Allemagne cartonne avec 77% de nuitées de plus par rapport à l’an dernier. L’arrivée du tour-opérateur allemand FTI, 4e voyagiste mondial, et qui s’est engagé sur les villes de Marrakech et Agadir, y est pour beaucoup. L’autre marché qui cartonne est l’Espagne avec une hausse de 32% pour atteindre à fin juillet quelque 40.000 touristes.

Le marché américain n’est pas en reste et connaît aussi une progression assez importante de 31%. Du côté français, -marché émetteur très important pour la ville puisqu’il représente 60% du flux-, les 7 premiers mois de l’année ont été bons avec plus de 18% par rapport à la même période en 2016. Mais cette hausse ne compense pas les fortes baisses de ce marché depuis 2010. Ainsi et malgré cette reprise de 2017, Marrakech reste en déficit sur le marché de l’Hexagone.

En termes de taux d’occupation, la destination Marrakech a gagné 6 points durant les 7 premiers mois de l’année avec un taux moyen de 50%. Les clubs et les 4 étoiles sont en tête du peloton avec des TO de 67 et 52%. Les maisons d’hôtes s’en sont aussi bien sorties avec un taux d’occupation de 41% à fin juillet. Mais on est encore très loin du TO moyen de 60% pour pérenniser les investissements. Il faut dire que la capacité d’hébergement de Marrakech est passée de 33.555 lits en 2006 à près de 70.000 lits en 2017. A l’horizon 2020, 30.000 nouveaux lits devraient s’ajouter à l’existant d’après les prévisions des projets en cours.

L’effet ciseaux entre l’offre de la capacité, qui augmente plus vite, et les nuitées impacte fortement le business du segment de l’hébergement. Les nouveaux entrants sur le marché ont effectivement tiré vers le bas le taux d’occupation, qui est passé de 66% en 2007 à 50% en 2017.

De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc