×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    7e édition des théâtrales: Les stars montantes du rire font leur come-back

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5038 Le 05/06/2017 | Partager
    Jalil Tijani, Wary Nichen, Samia Orosemane…Un trio de comiques à l’humour décapant
    Des sketchs qui tournent en dérision les tabous et la schizophrénie de la société
    7e_edition_des_theatrales_038.jpg

    La soirée du rire revient pour une seconde édition à Casablanca. Wary Nichen et  Jalil Tijani seront cette fois-ci accompagnés de Samia Orosemane, une comique voilée d’origine tunisienne au look multicolore et à l’humour engagé qui participera au prochain Marrakech du Rire (Ph. Top Event productions)

    Après avoir fait rire aux larmes les spectateurs en mars dernier, les nouvelles stars montantes du rire Wary Nichen et Jalil Tijani rempileront le 10 juin prochain pour un show décapant au Studio des arts vivants de Casablanca. Ils seront cette fois-ci accompagnés de l’humoriste Samia Orosemane, pour un spectacle haut en couleur qui promet de réveiller les zygomatiques en ce mois de fête.

    Un humour particulièrement fin et recherché, qui permettra avant tout de dénoncer les travers de notre société et de délivrer un formidable message de tolérance.

    Les amateurs de franche rigolade succomberont tout d’abord au talent de Jalil Tijani. Après trois années passées à l’Ecole du Jeu à Paris, le comédien originaire de Rabat au look décontracté et à l’énergie débordante avait séduit le public marocain en mars 2016 en jouant la première partie du one-man-show de Karim Duval. Quelques mois plus tard, son spectacle «jeux de société», écrit au Maroc,  rencontre un brillant succès et sera joué dans l’ensemble des Instituts français du Maroc.

    Il y campe une galerie de onze personnages à l’instar d’une bourgeoise qui ne sort pas de chez elle, d’un chauffeur de taxi casablancais ou encore d’un français barbu d’origine marocaine qui ne connaît pas grand-chose à l’Islam. Chacun d’eux est interprété avec brio par l’humoriste, qui n’hésite pas à se glisser dans leur peau en empruntant trait pour trait leur gestualité, leurs mimiques ainsi que leur vocabulaire. Lors de cette soirée, il tournera en dérision la schizophrénie de la société marocaine mais également sa rigidité et la divergence de ses classes. Un humour directement inspiré  de classiques comme Molière, Shakespeare ou La Fontaine.

    Le spectacle sera également mené tambour battant par Samia Orosemane. Cette comique voilée d’origine tunisienne au look coloré et qui participera au prochain Marrakech du Rire s’est fait connaître à travers son spectacle pétillant de fraîcheur intitulé «Femme de couleurs». Elle y incarne une floppée de personnages tels que la mama africaine au fort caractère, la mère poule maghrébine ou encore la vieille râleuse aigrie. 

    Ses sketchs et ses anecdotes tournent en dérision les tabous de la société et véhiculent également un véritable message de paix. Mais pas seulement. La comédienne joue également pour changer les mentalités et dénoncer les amalgames sur  l’Islam et le terrorisme. Un  humour engagé via lequel elle s’insurge contre le djihadisme, qui ternit injustement l’image de la religion musulmane.

    Le show sera également assuré par Wary Nichen, une autre star montante du rire. Ce comique originaire d’Algérie a joué ses spectacles dans des dizaines de pays parmi lesquels la France, le Canada ou encore les Etats-Unis. Un mode de vie qui lui a valu le surnom de «nomade». Dans son show intitulé «Nomade 2.0», l’humoriste donne son point de vue sur l’actualité de manière particulièrement décalée et intrigante.

    Musicien dans l’âme, il n’hésite pas non plus à parodier Francis Cabrel puis à jouer de la Kora (guitare africaine). L’humoriste, calme en apparence, fait clairement réfléchir son public à travers un humour intelligent et parsemé de second degré.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc