×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    De Bonnes Sources

    Par L'Economiste | Edition N°:4951 Le 01/02/2017 | Partager

    • La tomate libre d’accès sur la Russie
    Pas de gel de l’export de tomates sur le marché russe, confirment de nombreux professionnels. Et pour cause, la présence de la teigne de tomate sur un lot de 37 tonnes au port de Saint-Pétersbourg, «est une anomalie naturelle relevée au quotidien pour l’ensemble du bassin méditerranéen». Dans le cas du Maroc, le lot incriminé est insignifiant par rapport aux 6.000 tonnes de tomates exportées chaque jour. D’ailleurs ce genre de problème est souvent relevé sans pour autant induire des mesures draconiennes. A.G.

    • Baisse de l’indice à  la production industrielle
    L’indice des prix à la production du secteur des industries manufacturières a reculé de 0,1% durant le mois de décembre 2016. Cela est dû à la baisse des prix de la fabrication d’autres produits minéraux non métalliques (0,6%), des industries alimentaires et de la  métallurgie (0,1%). Par ailleurs, l’indice des prix des autres activités industrielles a stagné. S.N.

    • Monétique: Des réglages pour Naps
    Comme nous l’annoncions dans nos précédentes éditions, Naps s’apprête à lancer (mi février) ses activités en tant que émetteur de moyens de paiement électronique et acquéreur monétique sur la base de l’agrément octroyé par Bank Al-Maghrib en 2012 de société de financement spécialisée. Ceci étant, l’exercice optimal de ces activités avec l’introduction du nouveau concept de «comptes de paiement» ne sera effectif qu’avec l’entrée en vigueur du statut d’Etablissement de paiement et l’accomplissement des formalités induites par cette évolution réglementaire. M.A.B.

    • Raymond Farhat quitte Saham Finances
    Les remaniements au sein de Saham Group se poursuivent. Après le départ de Mehdi Tazi et le changement de gouvernance au sein de Saham Assurance, on apprend aujourd’hui que Raymond Farhat a lui aussi démissionné de son poste de directeur général délégué de Saham Finances. Il est, selon nos informations, devenu conseiller du président Moulay Hafid Elalamy. Et c’est Nadia Fettah Alaoui qui l’a remplacé. M.A.B.

    • Numa lance un appel à projets Smart City
    Numa Casablanca, accélérateur de start-ups et d’innovation, lance un appel à projets Smart City pour faire de Casablanca une ville intelligente et durable. Les 10 projets retenus auront l’opportunité de prototyper leurs solutions en collaboration avec les partenaires du programme. Ils pourront également tester leurs prototypes sur des terrains d’expérimentation mis à disposition par les partenaires. La date limite de dépôt de candidature est fixée pour le 12 mars prochain.A.E.

    • Une 1re unité industrielle au Parc Haliopolis
    Massilly Maroc, première unité industrielle opérationnelle dans le parc Haliopolis dans la Commune de Drarga, sera officiellement inaugurée le 16 février prochain. Ce leader français de l’emballage métallique est ainsi appelé à jouer un rôle important dans l’accompagnement du développement de ce secteur aussi bien au niveau régional que national. L’implantation de cette usine à Agadir a été facilitée par l’accompagnement local et la volonté de la Région Souss Massa de développer les écosystèmes de l’industrie agroalimentaire, en mettant à la disposition des investisseurs un parc dédié. Fondé en 1911, le Groupe français Massilly investit Agadir après avoir implanté plus de vingt sites à travers le monde. F.N.

    • Le patron d’Al Baraka optimiste pour le Maroc
    Le président directeur général d’Al Baraka Banking Group,  Adnan Ahmed Yousif fait confiance à l’économie marocaine suite aux nouvelles prévisions des institutions internationales. Il ajoute que le royaume dispose d’un secteur bancaire solide et diversifié. Cette déclaration intervient dans le cadre du premier conseil d’administration qui s’est récemment tenu au siège de BMCE Bank of Africa. Al Baraka Banking Group est le partenaire de BBoA pour l’activité banque participative. S.N.

    • RMA récompense ses clients
    RMA fidélise ses clients. L’assureur vient d’offrir à trois de ses assurés des voitures de marque Alfa Romeo (2 Mito et 1 Giulietta). Les heureux gagnants ont participé à la tombola destinée aux clients ayant souscrit ou renouvelé leur assurance Auto Hafid. Suite à un tirage au sort, les 3 clients ont réceptionné leurs véhicules lors d’une cérémonie qui s’est récemment tenue au showroom Alfa Romeo en présence de Zouheir Bensaïd, CEO de RMA. M.A.B.

    • Le spot BMCE Bank of Africa primé à Los Angeles
    Le film publicitaire «Rêvons d’un nouveau monde» produit par Dounia Productions pour BMCE Bank of Africa vient à nouveau d’être primé à Los Angeles. Cette fois-ci il remporte le prix pour les «Meilleurs effets spéciaux» ainsi que celui de la «Meilleure direction artistique» aux Mobius Awards, compétition mondiale de créativité à laquelle participaient 22 pays. MA.B.

    • Une formation certifiante en intelligence économique
    La première édition du cycle de formation en intelligence économique initié par la Chambre de commerce internationale Maroc, l’Association internationale francophone d’intelligence économique ainsi que l’association ThinkTankers débute ce samedi à Casablanca. Etalée sur 10 séances de février à mai,  cette formation certifiante, la première au Maroc d’une telle envergure, doit permettre de maitriser les enjeux de la veille, de l’intelligence économique, des actions de lobbying et ou d’influence. Les sessions seront assurées par plusieurs experts de haut niveau dont notre Rédacteur en Chef, Mohamed Benabid. M.A.B.

    • Ecoles privées: Bientôt de nouvelles reconnaissances
    Cinq à huit écoles et universités privées pourront bientôt décrocher la reconnaissance de l’Etat. «Nous sommes en train de rédiger les rapports finaux d’évaluation des dossiers pour statuer», confie une source au ministère de l’Enseignement supérieur. Ces établissements pourront ainsi délivrer des diplômes équivalents à ceux du public. Depuis l’ouverture des candidatures en août 2015, seule l’Université internationale de Rabat (UIR) a pu obtenir ce statut. A.Na

    • Casablanca: Lancement d’une étude sur la gouvernance
    Les experts de l’OCDE démarrent cette semaine une étude sur la gouvernance dans l’aire métropolitaine de Casablanca. Les résultats d’un atelier, qui s’est tenu hier mardi 31 janvier serviront de base pour cette étude de cas présentée par l’OCDE en mai prochain. A.E.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc