×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    De Bonnes Sources

    Par L'Economiste | Edition N°:4945 Le 24/01/2017 | Partager

    • Le roi attendu à Fès aujourd’hui
    Le roi Mohammed VI est attendu à Fès ce mardi 24 janvier 2017. Ainsi, les autorités se sont mobilisées pour «éclairer la ville, réfectionner les voiries et aménager les espaces verts». Durant sa visite, le Souverain devrait inaugurer le nouveau terminal de l’aéroport Fès-Saïss et plusieurs projets socioéconomiques et universitaires. Y.S.A.

    • Spoliation foncière: Une bombe jurisprudentielle pour les propriétaires
    Le monde judiciaire est sous le choc! La Cour de cassation aurait pris une décision inattendue en matière de droit foncier. «Réunies en chambres plénières (6 chambres), la plus haute instance judiciaire a opté pour la protection d’un acquéreur de bonne foi au détriment du propriétaire spolié!», rapporte une source judiciaire. L’information n’a  été ni confirmée ni infirmée par la haute juridiction. Son arrêt vient au moment où une lettre royale donne l’alerte sur les affaires de spoliation foncière. Le code des droits réels protège l’acquéreur de bonne foi sauf lorsque le propriétaire dépossédé de son bien prouve le faux ou le dol. La victime doit se lever tôt pour y parvenir d’autant plus que la loi ne lui accorde que 4 ans pour agir en justice! Du coup, la Cour de cassation vient conforter encore une fois une iniquité consacrée par la réforme de 2011, du temps où l’actuel ministre de la Justice, Mustapha Ramid, était président de la commission législative de la Chambre des représentants (cf. L’Economiste du 1er août 2015). F.F.

    • Cimat table sur une stabilisation de part de marché
    L’activité de Ciments de l’Atlas (Cimat) pour l’exercice 2016 devrait baisser. Pour preuve, le chiffre d’affaires du cimentier ne dépasserait pas 2,2 milliards de DH suite au ralentissement de son activité export. Toutefois le ralentissement n’a pas d’impact majeur sur le niveau de l’excédent brut d’exploitation en 2016, et ce en raison de sa faible contribution dans l’activité qui se monterait à plus de 1,1 milliard de DH. Le résultat net prévisionnel atteindrait 519 millions de DH. Pour 2017, Cimat table sur une stagnation des agrégats avec un chiffre d’affaires s’établissant à plus de 2,15 milliards de DH et un résultat net de 526 millions de DH. La société pense maintenir sa part de marché de 14% sur la période 2016-2017 et n’engagera pas d’investissements supplémentaires outre ceux relatifs à la maintenance. M.A.B.

    • Naps se lance dans l’activité du paiement électronique   
    Après plusieurs années de préparation, Naps lance officiellement son activité d’établissement de paiement. La filiale de M2M Group est le premier établissement financier non-bancaire agréé par Bank Al-Maghrib pour opérer en tant que société de financement spécialisée dans la mise à disposition et la gestion de tout moyen de paiement électronique. La fintech marocaine a, selon nos informations, franchi toutes les étapes de certifications. Elle a ainsi obtenu le PCI DSS pour la sécurité des données et des transactions de paiement électronique, le «Go Live» opérationnel de MasterCard pour ses activités d’émission et d’acquisition et le processus d’interconnexion avec le switch national. Le lancement des activités de Naps reste limité car la société attend la mise en application effective des circulaires qui régissent le statut et l’exercice d’Etablissement de paiement. Des circulaires d’application qui sont au SGG depuis juin 2016. M.A.B.

    • Les manifestes «Export» désormais dématérialisés
    L’échange du manifeste export et la déclaration des droits de port sur marchandises et passagers peuvent désormais être effectués via PortNet. Le dépôt papier continuera d’être encore toléré pendant une période transitoire de 30 jours, qui devrait se terminer le 15 février. H.E.

    • Renforcement des capacités des TPE  
    La Confédération marocaine des TPE-PME vient d’organiser une première session de formation de formateurs au profit des TPE.Cette session a porté sur une solution de management et de gestion comptable (JB Manager).  Les prochaines seront dédiées aux solutions offertes par de nombreux organismes tels que Maroc PME, la CCG, la Berd afin de faciliter l’accès à leurs services. A.Na   

    • L’ouverture de l’année judiciaire reportée!
    Prévue pour le 24 janvier à Rabat, la cérémonie d’ouverture de l’année judiciaire a été reportée.
    Aucune explication n’a été donnée par la Cour de cassation sur les raisons de ce report. Même si l’on avance officieusement  que la haute juridiction veut profiter de ce report pour fêter aussi ses 60 ans.
    Pour l’heure, il n’y a pas eu de date fixée pour célébrer ce grand rendez-vous judiciaire qui se tient chaque année au mois de janvier. Mais personne n’est dupe: il y a de l’électricité dans l’air surtout après le ton ferme et critique de la récente lettre royale adressée à la justice. La plus haute instance judiciaire doit accorder ses violons en matière de jurisprudence. Les affaires de spoliation foncière sont l’un des dossiers brûlants. F.F.
    • Prisons: Nouveau programme contre le surpeuplement
    La Délégation générale de l’administration pénitentiaire a réagi au dernier rapport de l’Observatoire marocain des prisons. La Délégation a annoncé le lancement d’un programme intégré visant l’amélioration de la capacité d’accueil des prisons existantes et l’ouverture de nouvelles unités. Une solution qui pourrait atténuer ce problème, sans pour autant pouvoir en venir à bout, dans la mesure où il est essentiellement lié à l’importance des personnes en détention provisoire (cf.www.leconomiste.com). M.A.M.

    • La 32e édition du Marathon des sables
    La 32e édition du Marathon des sables, épreuve inscrite à l’Ultra Trail World Tour, aura lieu du 7 au 17 avril. Près de 1.200 coureurs sont attendus cette année, a précisé Patrick Bauer, fondateur de l’épreuve. Considéré comme le marathon le plus difficile au monde, il se tient en 6 étapes, en autosuffisance alimentaire et en allure libre sur une distance de 250 km. A.B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc