×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Casa-Settat: L’industrie s’accapare le quart des investissements

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4937 Le 12/01/2017 | Partager
    Des projets de 3,5 milliards de DH approuvés
    Tourisme, logistique, services…
    Près de 17.000 emplois à la clé en 2017
    aereport_m5_037.jpg

    Les infrastructures aéroportuaires s’accaparent la part de lion dans les investissements publics au titre de l’année 2017. Plus de 1,6 milliard de DH seront consacrés à l’augmentation de la capacité du terminal 1 de l’aéroport Mohammed V à 14 millions de passagers/an (Ph. L’Economiste)

    La Commission régionale des investissements  (de Casa-Settat) vient d’approuver une série de projets d’investissement pour une enveloppe globale de l’ordre de 3,5 milliards de DH. La décision a été prise suite à 3 réunions qui se sont succédé récemment.

    «Il s’agit d’une impulsion de plus pour redynamiser l’économie régionale en donnant l’avis favorable à des projets industriels, touristiques, logistiques et de services», précise le CRI de la région Casa-Settat, sans plus de précision sur le détail des projets, en attendant leur concrétisation. En tout cas, les projets approuvés seront principalement implantés à Berrechid, Mohammedia, Nouaceur, Settat et Sidi Bennour ainsi que  Casablanca (Anfa, Aïn Chock, Ben M’Sick, Hay Hassani et Sidi Bernoussi).

    L’industrie constitue plus de 26%, soit le quart de ces investissements pour une enveloppe de 900 millions de DH, avec une projection de création de 16.150 emplois, est-il expliqué. «Ce sont notamment des projets de zones d’activité, s’inscrivant parfaitement dans la vision de la Région à booster son attractivité économique et à offrir aux investisseurs des espaces d’accueil aux standards mondiaux», indique le CRI.
    Une structure de pointe dans l’industrie agroalimentaire est également au programme des investissements dans la région. De même, l’installation d’une unité industrielle dans la métallurgie dans la province de Berrechid a été approuvée par la même commission.

    Le développement durable sera également représenté par le projet de construction d’une unité industrielle de fabrication de papier écologique à Settat, dont le montant d’investissement de 329 millions de DH avec la création de 350 emplois directs. Ce projet est la première installation du genre dans la région.
    Pour sa part, le tourisme, qui est l’un des secteurs prioritaires dans la stratégie de développement économique de la région, représente 14,4% des investissements approuvés, avec la création de 400 emplois directs grâce à  l’implantation à Aïn Chock d’une nouvelle entité hôtelière avec une composante tertiaire et résidentielle.

    Par ailleurs, les investissements des établissements et entreprises publics dans la région Casa-Settat au titre de l’année 2017 seront dédiés principalement à l’équipement et le transport, selon le projet de loi de finances 2017. Et ce sont les infrastructures aéroportuaires qui s’accaparent la part du lion. En effet, plus de 1,6 milliard de DH seront consacrés à l’augmentation de la capacité du terminal 1 de l’aéroport Mohammed V à 14 millions de passagers/an. Il est aussi prévu d’injecter un total de près de 440 millions de DH dans les infrastructures portuaires (port sec de Zenata, réparation des navires, nouveau port de pêche de Casablanca…).

    Les programmes routiers (voie express, désenclavement des zones rurales, maintenance…) sont un autre axe prioritaire de l’investissement public à l’échelle de la région. En effet, un montant de 524 millions de DH sera consacré à la maintenance des routes et ouvrages d’art et à l’aménagement de voies express sur le territoire de la région. D’ailleurs, le programme «Massaleek», lancé en septembre dernier dans la région (cf. édition du 7 septembre 2016) en fait partie. Ce gros chantier vise la mise à niveau de près de 90% des 4.970 km de pistes rurales à l’horizon 2018. Un montant de 217 millions de DH sera consacré aux projets lancés dans le cadre du plan de développement du Grand Casablanca.

    Les infrastructures, prioritaires!

    Durant la période 2011-2015, les investissements des établissements et entreprises publics (EEP) ont connu un rythme de progression de 3,8%, atteignant près de 80 milliards de DH en 2015. Ces investissements ont été axés sur des projets structurants dans les secteurs des infrastructures, transports, eau, énergie, mines, agriculture ainsi que les secteurs financiers et l’habitat social. Le secteur des infrastructures et transports a bénéficié, à lui seul, de 22,5% des investissements des EEP en 2016.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc