×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Les ambitions de Ford pour le Maroc

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:4930 Le 03/01/2017 | Partager
    Le constructeur américain table sur une croissance continue des ventes automobiles
    Le groupe a surpassé ses objectifs en 2016
    bernat_szabo_030.jpg

    Bernat Szabo, Managing director pour Ford Afrique du Nord « En 2016, nous avons également augmenté notre liste de fournisseurs marocains agréés et doublé la taille de notre équipe. Nous sommes en train de surpasser nos objectifs» (Ph. Ford)

    Belle consécration pour Ford au Maroc. Depuis l’implantation directe du constructeur américain dans le royaume, il y a un peu moins de deux ans, la marque est parvenue à terminer l’année en troisième position des ventes avec 10% de part de marché. Bernat Szabo, Managing director pour Ford Afrique du Nord revient sur les réalisations du bureau régional, les initiatives qui ont été développées en 2016 par la firme ainsi que sur l’évolution du sourcing  made in Morocco écartant catégoriquement toute ambition d’implantation d’usine   

    - L’Economiste: Quel bilan faites-vous de votre implantation au Maroc?
    - Bernat Szabo:
    Nous avons confirmé notre présence au Maroc avec l’ouverture de notre bureau Marketing et Vente Afrique du Nord à Casablanca, et notre bureau d’Achat à Tanger en début 2015. Et depuis, notre équipe a mené plusieurs initiatives qui ont contribué à porter la marque Ford à un niveau supérieur. Aujourd’hui, Ford figure parmi les trois marques les plus vendues dans le royaume avec une part de marché stable de 10%. Ce succès est en grande partie attribué à un ensemble d’initiatives que nous avons lancé en collaboration avec notre partenaire local, Scama, et son engagement continu à offrir les meilleures expériences au volant dans le marché marocain. Nous sommes satisfaits de l’engagement de Scama envers les activités de Ford, et confiants de la direction que prend notre marque ici au Maroc.

    - Quelles ont été vos réalisations pour l’année 2016?
    - Nos meilleures réalisations se traduisent par le fait d’offrir une expérience remarquable aux clients marocains très exigeants. Scama continue d’investir dans le développement de son réseau, tout en mettant en place les normes de Ford sur l’ensemble des centres de service et maintenance afin d’assurer la satisfaction totale des clients. Parmi les réalisations également, la signature d’un partenariat stratégique avec Scama et la société de crédit Wafasalaf, maintes fois primée, afin d’offrir aux clients des crédits automobiles baptisés «Ford Salaf».
    Ce partenariat offre de nombreuses solutions de financement, et a connu un succès immédiat dans les 6 mois suivant son lancement où, actuellement, 1 sur 2 clients Ford opte pour cette solution. Cela représente une étape importante dans nos efforts visant à offrir les meilleures expériences au volant aux clients Ford au Maroc. Mais notre travail ne s’arrête pas là. Ford MotorCompany prend son rôle d’entreprise citoyenne très au sérieux, et notre succès repose sur notre engagement envers les communautés locales que nous servons.

    - Comment se portent vos activités d’approvisionnement à Tanger?
    - Nous fournissons actuellement des composants provenant de fournisseurs marocains pour nos véhicules fabriqués en Europe tels que la Mondeo (Fusion), Focus, Kuga et Transit. Et depuis la mise en place de nos opérations d’approvisionnement, nous avons dépensé des centaines de millions de dollars auprès de fournisseurs marocains, aidant ainsi à soutenir plus de 6.000 emplois hautement qualifiés dans le royaume. En 2016, nous avons également augmenté notre liste de fournisseurs marocains agréés et doublé la taille de notre équipe. Nous sommes en train de surpasser nos objectifs et nous sommes confiants de poursuivre notre conversation avec le gouvernement marocain afin de soutenir davantage notre croissance et notre expansion sur ce front. Nos efforts se sont également étendus au transfert de nos connaissances par la formation des fournisseurs locaux afin de les aider à améliorer leurs processus métier, contribuant ainsi à leur succès.

    - Où en est-on du projet d’usine au Maroc...
    - Notre engagement au Maroc est à long terme et nous sommes constamment à la recherche de nouvelles opportunités afin de développer nos activités en Afrique et au Moyen-Orient, mais pour le moment nous n’avons pas de nouvelles à annoncer sur le sujet.

    Perspectives prometteuses pour 2017

    Pour Bernat Szabo, Managing director pour Ford Afrique du Nord, l’industrie automobile et Ford devraient maintenir une croissance continue en 2017. Dans ces conditions, Ford maintient son engagement de fournir les produits, technologies et services de classe mondiale. Ce à quoi ses clients marocains s’attendent. En termes des nouveautés dans la gamme Ford au Maroc pour la nouvelle année, le nouveau Ford Kuga sera introduit au premier trimestre. «Pour les clients qui cherchent la dernière technologie ils peuvent s’attendre à ce que le nouveau système SYNC®3 soit disponible sur la Focus, Fusion et le nouveau Kuga au cours des prochaines semaines». En plus du français, déjà existant dans les systèmes SYNC, plusieurs nouvelles langues ont été introduites pour la première fois dans le SYNC3 dont l’arabe permettant ainsi un contrôle plus simple pour les conducteurs.

    Propos recueillis par
    Moulay Ahmed BELGHITI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc