×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Le onboarding encore sous-estimé

    Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:4912 Le 06/12/2016 | Partager
    philippe_gombault_012.jpg

    Philippe Gombault: Cartographe de l’aléa en ressources humaines et master en dynamique des talents, comportements et motivations. Il est également évaluateur de compétences et fondateur du label consulting «Comportement-pro, développement RH durable» (Ph. Gombault)

    Pour réussir le processus d’accueil et d’intégration des nouveaux collaborateurs, l’étape de l’onboarding est cruciale au sein de l’entreprise. Pourtant, beaucoup de structures sous-estiment son importance. Philippe Gombault revient sur ses avantages.

    -L’Economiste: Quels sont globalement les avantages du onboarding?
    - Philippe Gombault:
    Le onboarding n’est ni une incitation, ni une formation. C’est un processus d’évaluation de la qualité d’intégration des nouvelles recrues dans une organisation. Il démarre avant le 1er jour et se déroule jusqu’à la fin du 3e mois d’embauche. La démarche se doit d’être consistante, planifiée et mesurable.
    Son adoption permet de fidéliser les nouvelles recrues, d’améliorer leur productivité et d’augmenter leur visibilité quant à leurs fonctions et responsabilités. Le concept permet aussi de les aider à mieux connaître leur fonction, la culture de l’entreprise et leurs collègues, dans un environnement qui devient optimal. Les résultats obtenus permettent à l’entreprise d’améliorer sa communication interne, son image de marque employeur, ainsi que le taux de satisfaction client. La DRH peut plus facilement mettre en adéquation les attentes du collaborateur et sa fonction, car le feedback est immédiat, ce qui a pour effet d’augmenter l’engagement du collaborateur.

    - Il permet aussi de réduire les coûts financiers d’un départ anticipé…
    - En effet, il s’agit d’un levier incontournable d’économies. Par son effet stabilisateur, ce processus fait la chasse au gaspillage en matière de RH. De ce fait, quand il est réussi, l’onboarding renforce la pérennité de l’emploi et améliore la productivité des collaborateurs.  

    - Comment le rendre plus efficace?
    - La participation des nouvelles recrues au processus a un effet «transparence» qui permet de les rassurer et de les fidéliser. Leur engagement est ainsi plus tangible. Si vous compléter le onboarding en utilisant un outil psychométrique pertinent, vous pouvez également évaluer les comportements préférés, le système de valeurs et les soft skills d’un candidat. Vous obtiendrez alors la symbiose qui fait émerger les talents. Cette détection de potentiel naturel motive et met les collaborateurs en action. o

    Propos recueillis par
    Tilila EL GHOUARI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc