×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Entreprises

Med-IT: Fort engouement pour le big data…

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4909 Le 01/12/2016 | Partager
Cependant, les entreprises n’osent pas encore franchir le pas
Plus de 2.500 décideurs du secteur accueillis
La Belgique à l’honneur
med_it_009.jpg

La répartition des besoins exprimés par domaine d’application place le CRM en tête des préoccupations (46,3%), ensuite vient l’optimisation des opérations (25,4%)

Le Salon international des technologies de l’information (Med-IT) a ouvert ses portes à Skhirat. L’événement a duré deux jours (les 29 et 30 novembre). Depuis son lancement en 2002, le Med-IT s’est vite imposé comme l’événement B to B annuel de référence des professionnels de l’IT. En 15 ans, pas moins de 1.000 entreprises y ont exposé, plus de 600 conférences et 45.000 rendez-vous d’affaires y ont été organisés. Pour marquer le 15e anniversaire du salon, une étude sur la maturité du big data a été lancée au Maroc sur un échantillon de 300 entreprises de taille différente, représentant plusieurs secteurs d’activité. L’édition 2016 a consacré sa conférence inaugurale au thème: «Des villes plus intelligentes et durables via une stratégie TIC collaborative et ouverte». Pour cette édition, le Med-IT «one to one» a connu la participation de 100 exposants nationaux et internationaux, avec à l’honneur la Belgique, représentée par une dizaine d’exposants de Wallonie accompagnés par l’Awex (Agence wallonne à l’exportation). Le salon a accueilli 2.500 décideurs marocains du secteur (DSI, chefs de projet IT, directeurs de l’innovation…), à la recherche d’opportunités d’affaires et de partenariats stratégiques. Les acteurs majeurs du monde IT (éditeurs, constructeurs et intégrateurs) ont répondu présent avec en tête des majors tels que Dell, Kaspersky, Symantec, Microsoft, Fujitsu…
Parmi les conclusions de l’étude, il en ressort que les entreprises marocaines montrent un grand intérêt pour les projets big data. Toutefois, le passage des intentions aux actes semble prendre un peu plus de temps, par manque de retour d’expérience. La population des personnes interrogées est issue des départements IT pour la grande majorité, avec des fonctions allant du DSI au chef de projet. Près de 71% des personnes interrogées affirment ne pas avoir de projet en cours dans le domaine du big data. La quasi-totalité n’envisage pas de lancer de projet avant 6 mois au mieux, tout en précisant être en observation des tendances du marché et de la concurrence. Toutefois, le rapport relève que les entreprises marocaines ont pris conscience de l’importance du big data dans la création de valeur et de l’aspect incontournable de l’exploitation de ce vaste gisement de données disponibles. Près de 45% des sociétés ayant répondu à l’enquête n’envisagent pas à court terme, ou pas du tout, de lancer de tels projets. Par ailleurs, 24% des entreprises sondées ayant un projet big data en production délivrent des résultats encourageants. Bien que tous les secteurs d’activité ne soient pas encore impliqués dans de telles initiatives, ceux qui ont parié sur le big data l’ont fait dans des domaines où il y a un retour d’expérience assez important au niveau mondial (gestion de la relation client «CRM» ou optimisation des opérations, y compris de la chaîne d’approvisionnement). La répartition des besoins exprimés par domaine d’application fait état d’un peu plus de 46% dans le CRM et de près de 25,4% dans l’optimisation des opérations. Par secteur d’activité, les initiatives remontées de l’enquête concernent pour 39% le secteur public, un peu moins de 12% la banque et l’assurance et 7,5% le secteur de la distribution.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc