×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Evénement

    Gouvernement: Le RNI fait durer le suspense

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:4888 Le 01/11/2016 | Partager
    Le parti de la colombe n’exclut pas une participation au gouvernement
    Son entrée dans la majorité freinera les ambitions d’autres formations
    Des réunions informelles prévues cette semaine seront décisives pour déterminer les contours des alliances
    rni_pjd_088.jpg

    Aziz Akhannouch, nouveau patron du RNI, a qualifié sa première rencontre avec Benkirane «d’importante et constructive». Ce qui laisse la porte ouverte à l’entrée du parti de la colombe dans le prochain gouvernement. Cette décision reste à confirmer, suite aux rencontres prévues pour approfondir les discussions autour des conditions de la participation à cette coalition (Ph. Bziouat)

    Après un premier tour de chauffe, les choses sérieuses commencent cette semaine pour Abdelilah Benkirane. Le chef du gouvernement, qui a rencontré les secrétaires généraux des différents partis, passera actuellement au 2e round des négociations. Jusqu’à maintenant, difficile d’avoir une visibilité sur la composition du prochain gouvernement. Après le PPS et l’Istiqlal qui avaient tranché leur position concernant l’entrée dans la majorité, le RNI, dont le nouveau président Aziz Akhannouch a rencontré Benkirane dimanche dernier, pourra également être l’une des pièces maîtresses de cette coalition. Si le parti de la colombe n’a pas clairement annoncé sa position, ses dirigeants ont laissé entendre qu’une participation au prochain gouvernement n’est pas à exclure.
    Pour l’instant, Akhannouch a indiqué que sa rencontre avec Benkirane faisait partie d’une première étape de consultations. Elle a porté sur «certains dossiers concernant les modes de gestion du gouvernement sortant et les perspectives de la prochaine période», a expliqué le patron du RNI. D’autres rencontres sont prévues pour approfondir les discussions. L’entrée du parti de la colombe au gouvernement n’est pas à exclure. Surtout que Akhannouch a qualifié les premières consultations «d’importantes et constructives». Désormais, c’est le RNI qui devrait certainement déterminer la configuration de la prochaine coalition de la majorité. Akhannouch, qui a reçu carte blanche des membres de son parti pour négocier avec Benkirane, mènera les discussions en position de force. Sa formation dispose de 37 sièges. Mais l’alliance avec l’UC les portera au rang de 3e force parlementaire, avec 56 sièges. De son côté, Mohand Laensar a aussi rencontré Benkirane, dimanche dernier, après la tenue du Conseil national du MP, dont une grande partie a plaidé en faveur de la participation au gouvernement.
    D’autres réunions non officielles sont prévues au cours de cette semaine avec les directions des différentes formations, avant de passer à la définition de l’architecture du prochain gouvernement. A part le PAM qui a clairement annoncé les couleurs au lendemain de l’annonce des résultats, en choisissant de se démarquer dans l’opposition, les autres partis n’excluent pas une participation au gouvernement. L’entrée potentielle du RNI dans la majorité risque de compliquer les choses pour l’USFP, qui avait parié sur son rapprochement avec l’Istiqlal. Mais sa faible représentativité au sein du Parlement risque de freiner ses ambitions, notamment pour l’accès à la présidence de la Chambre des représentants. Surtout qu’il est lorgné par d’autres formations, y compris le PJD. Aujourd’hui, il faudra attendre la fin de cette semaine pour avoir une meilleure visibilité sur l’architecture du prochain gouvernement. Les rencontres prévues les prochains jours seront décisives dans la détermination des contours des prochaines alliances.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc