×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:4887 Le 31/10/2016 | Partager

    ■ France: La feuille de route énergétique finalisée
    Avec plusieurs mois de retard, la feuille de route énergétique de la France jusqu'en 2023 vient d’être publiée. Ce texte, appelé Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), a été concrétisé sous la forme d'un décret paru vendredi 28 octobre au Journal officiel. Il fixe la trajectoire d'évolution du bouquet énergétique (pétrole, éolien, nucléaire, solaire, etc.) de la France d'ici à 2023, pour atteindre les objectifs de la loi sur la transition énergétique votée en août 2015. Malgré les ajustements du gouvernement, elle reste critiquée notamment sur le volet sensible du nucléaire.

    ■ Pénurie de talents
    Au niveau mondial, 40% des employeurs sont confrontés à des difficultés de recrutement en 2016, soit le niveau le plus élevé depuis le lancement de l’étude en 2006, d’après la 11e édition de l’Etude Pénurie de Talents de ManpowerGroup. Les métiers manuels arrivent en tête des compétences qui font défaut pour la cinquième année consécutive, suivis du personnel informatique, positionné au 9e rang en 2015. Le nombre d’employeurs qui forment et développent les compétences de leurs salariés lorsqu’ils ne parviennent pas à recruter à l’extérieur a doublé, passant de 1 sur 5, en 2015, à plus de la moitié en 2016.

     ■ Le réchauffement a continué à s’aggraver

    rechauffement_climatique_087.jpg

    L’année 2015 a été marquée par une nouvelle hausse du dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère, principal responsable du réchauffement climatique, selon l’OMM (Organisation météorologique mondiale). Pour la première fois, la concentration de ce gaz à effet de serre a dépassé durant toute l’année le seuil symbolique de 400 ppm (parties par million). Outre le CO2, il y a deux autres gaz à effet de serre importants, le méthane (CH4), qui a aussi atteint un nouveau pic en 2015, et le protoxyde d’azote (N02), provenant notamment des engrais.  En 2015, les émissions de CO2 ont enregistré un pic à cause notamment du phénomène climatique El Nino, qui surgit tous les 4 à 5 ans et qui a un effet de réchauffement climatique. Ce bulletin est publié avant la COP22 qui se déroulera du 7 au 18 novembre à Marrakech.

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc