×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Fès et Grenade se rapprochent grâce au patrimoine

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4881 Le 21/10/2016 | Partager
Des chercheurs esquissent les similitudes entre les deux villes
Une initiative de l’UPF qui veut promouvoir l’histoire commune

Entre «Fès et Grenade, un patrimoine partagé». C’est en tout cas la conviction d’historiens, chercheurs universitaires, experts et responsables culturels marocains et espagnols, qui ont esquissé, lors d’une journée d’étude organisée lundi dernier par l’Université privée de Fès (UPF), les contours de ce lien fané, perdu, complexe comme une arabesque.
«Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des activités scientifiques et culturelles permettant à nos étudiants de mieux maîtriser leur environnement socio-économique, en collaboration avec nos partenaires», indique Mohamed Aziz Lahlou, président de l’UPF.
Lors de cette journée, les réflexions menées ont porté sur les différents aspects du patrimoine partagé entre les deux villes: patrimoine humain, scientifique, architectural, paysager, culturel, intellectuel, etc. «De Fès l’Andalouse à Grenade la Mauresque, la nostalgie du bref âge d’or, durant lequel les deux villes entretenaient un lien fécond, n’est pas éteinte», ont affirmé les intervenants espagnols. Pour eux, «l’Andalousie des XIe et XIIe siècles fut l’une des plus brillantes régions de l’esprit humain. Les savants des trois religions monothéistes élaborèrent, ensemble, les œuvres les plus marquantes du Moyen-Âge, et les architectes des trois communautés façonnèrent l’expression architecturale la plus raffinée du monde méditerranéen: l’architecture hispano-mauresque». Située dans le sud de l’Espagne, au pied de la Sierra Nevada, Grenade est la véritable perle de l’Andalousie. Elle concentre un patrimoine exceptionnel classé par l’Unesco, notamment pour son héritage de l’époque nasride (1238-1492), qui laissa les traces somptueuses d’un passé faste. Les petites ruelles grenadines; les Banuelos, magnifiques bains arabes datant du XIe siècle restaurés récemment; l’Albaicin, ancien quartier arabe labyrinthique aux maisons blanches de style mauresque font la beauté de cette ville.
Pour sa part, la ville de Fès doit sa célébrité mondiale à la richesse et à la diversité de son patrimoine civilisationnel et aux différentes personnalités scientifiques, politiques, intellectuelles qu’elle a produites. Sa médina, la plus vieille et la plus grande du monde, est l’exemple modèle de la ville orientale. Celle-ci est d’ailleurs placée sous la protection de l’Unesco. La ville a été fondée par Idris Ier en 789. Les sources d’eau aux alentours de la ville ont sans doute été un critère important lors du choix de l’édification de la ville. Fès, qui fut pendant plusieurs siècles une capitale politique et intellectuelle du Maroc, est aujourd’hui un centre de rencontres et d’échanges. «Des Idrissides aux Alaouites, des Andalous aux Juifs, toutes les dynasties et tous les peuples ont laissé leur empreinte sur la ville», concluent les historiens.

Jumelage

Unanimes, les experts des deux rives s’accordent qu’en matière de culture, Fès et Grenade partagent un riche héritage artistique à conserver et sauvegarder qu’est la musique andalouse. Celle-ci mériterait bien d’être inscrite sur le patrimoine immatériel de l’Unesco. Enfin, dans ces deux villes, la civilisation islamique a laissé l’héritage d’un passé souvent resplendissant. De Grenade, avec la citadelle de l’Alhambra, en passant par l’emblématique médina de Fès, les dynasties musulmanes se sont distinguées par leur raffinement architectural. Les deux villes possèdent des merveilles architecturales reconnues mondialement. Pour goûter à la juste valeur de cet héritage, l’UPF et l’Université de Grenade promettent des conférences cycliques. Leurs dirigeants ont signé une convention de jumelage dans ce sens.

De notre correspondant,
Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc