×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Fès: De l’art pour promouvoir la COP22

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4871 Le 07/10/2016 | Partager
    Exposition en faveur de l’environnement jusqu’au 10 octobre
    Une initiative de l’Institut français, la mission et l’UPF
    region_cop_22_art_fes_071.jpg

    Des objets de tous les jours sont recyclés, transformés et exposés à l’Institut français de Fès jusqu’au 10 octobre. C’est une exposition réalisée par les élèves du collège Jean de la Fontaine, de l’académie Al Miftah et les étudiants de l’Université privée de Fès, sous la conduite de l’artiste Mohammed Gabbadi (Ph. YSA)

    Depuis une semaine et jusqu’au 10 octobre, les amoureux d’art peuvent découvrir une exposition originale à l’Institut français de Fès (IFF). «C’est une exposition artistique inédite visant à promouvoir l’expression d’artistes en herbe en faveur de l’environnement et sensibiliser les citoyens aux enjeux du changement climatiques», affirment ses initiateurs. Baptisée «Recyclage et transformation d’objets au quotidien», cette exposition est une occasion propice de lancer des messages sur la gestion durable des paysages naturels, de la biodiversité, de l’eau et pour sensibiliser le public aux préoccupations majeures de leur dégradation ainsi qu’à la nécessité de les préserver pour les générations actuelles et futures.
    C’est ainsi que la galerie de l’IFF exhibe les travaux d’un groupe de jeunes ambitionnant de contribuer à leur façon et d’une manière artistique à la promotion des bonnes pratiques en faveur de l’environnement naturel. Pour Mohammed Gabbadi, leur professeur, «la sensibilisation des élèves et des étudiants aux enjeux environnementaux est un pari éducatif majeur du 21e siècle». Cet impératif d’information et de responsabilisation se traduit dans la politique éducative du Maroc qui s’apprête à organiser la COP22 à Marrakech.
    Conçue par les élèves du collège Jean de la Fontaine, de l’académie Al Miftah et les étudiants de l’Université privée de Fès, cette exposition sensibilise au développement durable, à travers des projets de construction en volume. Il s’agit, pour Gabbadi, «d’une réflexion active et des créations artistiques sur la transition vers une économie circulaire».
    L’objectif étant d’encourager les étudiants à la réutilisation, la transformation et le recyclage des matériaux et des déchets du quotidien. Grâce à la transmission de ces savoir-faire et de ces savoir-être, les élèves de la Fontaine, de l’académie Al Miftah de développement personnel et les étudiants de l’Université privée de Fès se forment et se préparent, dès aujourd’hui, à être les éco-citoyens de demain.o
    De notre correspondant,
    Youness SAAD ALAMI

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc