×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Projet d'une grosse usine de panneaux solaires

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4842 Le 24/08/2016 | Partager
    Porté par le groupe américain Nano PV Global pour 2 milliards de DH
    La construction de l’usine démarrera avant la fin de l’année à Tanger
    usine_pannaux_solaires_042.jpg

    Nano PV Global devra démarrer la construction de son usine de cellules photovoltaïques avant la fin de l’année (Ph. NPG)

    Après le lancement du projet d’usine de pales d’éoliennes de Siemens en janvier dernier, le groupe américain Nano PV Global annonce un projet d'une usine des panneaux photovoltaïques à Tanger. L’usine de Nano PV s’étendra sur plusieurs hectares à la Tangier Automotive City. L’investissement prévu est de 2 milliards de dirhams (source CRI) pour 660 emplois.
    Nano PV Global a été créée en 2005. Elle dispose d’une solide expérience en matière de technologie de cellules solaires, de fabrication de panneaux solaires et de leur intégration. Elle est basée dans le New Jersey avec des filiales en Asie. Nano PV fabrique des cellules solaires à couche fine, une nouvelle génération de capteurs produisant plus d’énergie électrique d’origine solaire à moindre coût.  
    L’entreprise travaille aussi dans la mise en place de fermes à énergie solaire photovoltaïque. Elle vient de finaliser un projet similaire à Chennai, en Inde. Associée à un opérateur local, elle a mis en place une usine de fabrication de cellules photovoltaïques et d’une ferme de production d’énergie de 100 Mégawatts dans le sud de l’Inde.
    L’installation de l’usine à Tanger devrait permettre à Nano PV Global de profiter d’un marché marocain demandeur en technologies durables mais aussi de la proximité d’un site logistique stratégique comme TangerMed, une véritable voie rapide pour exporter vers les cinq continents.
    Avec cette nouvelle implantation, la région se dote d’une nouvelle vocation en matière d’industrie verte. Elle fait suite à l’annonce en janvier de l’installation d’un géant du domaine, Siemens. Le projet porte sur l’installation d’une usine de pales pour éoliennes terrestres d’une capacité de 650 unités par an. Le nombre d’emplois à créer est de 700 avec un investissement prévu de 100 millions d’euros, soit l’équivalent de 1,1 milliard de dirhams. Son entrée en service est prévue pour le printemps 2017. La région est aussi connue pour accueillir plusieurs sites de fermes éoliennes dont le premier parc éolien du Maroc, Koudia Al Baida.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc