×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

L’atonie du crédit grève les bénéfices de BAM

Par Franck FAGNON | Edition N°:4826 Le 02/08/2016 | Partager
-32%, à 550 millions de DH en 2015
La surliquidité réduit le refinancement des banques
Le changement de stratégie de gestion des réserves de change payant
bam_benefics_026.jpg

Le changement de stratégie de placement et le renforcement des opérations sur le marché dollar ont permis de rompre avec la tendance baissière du résultat des opérations de gestion des réserves de change

L’abondance de liquidité n’est guère bénéfique pour les banques, ni pour les comptes de Bank Al-Maghrib. Les banques commerciales se retrouvent avec beaucoup d’argent qu’elles n’arrivent pas à placer dans les crédits qui, sont de loin leurs principales sources de revenus. Malheureusement pour elles, les bons du Trésor dont elles «raffolent», ne rapportent plus beaucoup.
Au-delà des établissements de crédit, la Banque centrale, elle-même, souffre de l’atonie des prêts. Même si le profit n’est pas son objectif premier, Bank Al-Maghrib a vu son résultat net diminuer de moitié en deux ans. Il s’est établi à 550 millions de DH (-32%) en 2015.
La chute des bénéfices provient notamment du recul de 12% du résultat des activités de BAM à 2,6 milliards de DH. Cette variation cache toutefois des disparités. Seul, le résultat des opérations de politique monétaire est à l’origine de cette contre-

benifices_bam_026.jpg

Le faible recours des banques à la monnaie centrale et la baisse du coût de refinancement ont fait dévisser de 46% le résultat des opérations de politique monétaire. Cela pèse lourd au final, la hausse des revenus tirés de la gestion des réserves de change

performance. Il a dévissé de 46% à 880 millions de DH. Le faible recours des banques à la monnaie centrale et la baisse du coût de refinancement (taux directeur à 2,50% en 2015 contre 3% de janvier à septembre 2014 et 2,75% le reste de l’année) ont pesé lourd.
En revanche, la gestion des réserves de change a généré un résultat en hausse de 35% à 1 milliard de DH. Malgré l’environnement de taux bas dans la zone euro, Bank Al-Maghrib est parvenue à inverser la tendance baissière des résultats sur ce compartiment. D’abord, il y a un effet taille. Le portefeuille s’est significativement élargi grâce au renforcement des réserves de change (+25% en 2015). Ensuite, la politique de placement a privilégié un renforcement du portefeuille d’investissement (120 milliards de DH contre 36 milliards en 2014) au détriment du portefeuille de placement (73 milliards de DH contre 118 milliards de DH en 2014). Pour limiter l’impact des taux négatifs dans la zone euro, BAM a réduit de 75% l’encours moyen des placements monétaires dans la devise européenne. Ce choix est en partie dicté par la nécessité de réajuster la structure des placements par devises depuis le réaménagement du panier de cotation du dirham en avril 2015. L’objectif étant de réduire notamment le risque de change. L’ensemble de ces changements et les conditions plus attractives sur le marché dollar ont permis de redresser la barre. Les autres opérations de la Banque centrale (commissions au titre des prestations de services rendus à la clientèle et les ventes de Dar As-Sikkah...) ont généré un revenu de 692 millions de DH en hausse de 24%.
Globalement, si les résultats des activités de la Banque centrale ont reculé, ses charges, elles, ont augmenté de 1% quoiqu’à un rythme moindre que l’année précédente (5%) à 1,7 milliard de DH. A fin 2015, le coefficient d’exploitation s’établit à 63% en dégradation de 8 points sur un an.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc