×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

1er mai 2020

Par Nadia SALAH| Edition N°:5752 Le 30/04/2020 | Partager
nadia_salah.jpg

Pas de manifestation pour le 1er mai, pour cause de virus.  Ce sera la deuxième fois de l’histoire du syndicalisme. La première fois, nul ne voulait montrer la maigreur des rangs.

La question de l’unité ne se posera donc pas. Pas plus que la question du rapport à la majorité ou à l’opposition.  Les rieurs diront qu’il n’y a pas d’unité mais que tout est mélangé. Auront-ils vraiment tort?

Pourtant le syndicalisme est ancien, l’UMT, la mère de tous, est née en 1955 mais elle était active depuis une dizaine d’années. Elle fut partie prenante de la lutte pour l’Indépendance. D’après les historiens du mouvement, Ayache et Gallissot (https://www.leconomiste.com/article/lhistoire-et-le-portrait-du-syndicalisme-marocain-reconstitues-par-gallissot), le syndicalisme porte la marque de son époque, les fonctionnaires coloniaux.  Ils avaient des emplois protégés, souvent avec des statuts.
Aujourd’hui, le mouvement reste lié à ces catégories sociales.  La victoire y est facile. Il n’y est question que de salaires pour que l’Etat marche. 

Pourtant, cela disparaîtrait-il aussi?  Qui aujourd’hui se précipiterait au-devant des chefs syndicalistes pour leur proposer un «dialogue social» comme l’avait fait Basri?

On ne peut que regretter que le mouvement syndical n’ait pas cherché des voies plus originales et plus utiles.

Comment se fait-il que tous les travailleurs ne soient pas couverts par la CNSS? Pourquoi y a-t-il tant d’accidents de chantiers et dans les ateliers? Pourquoi des entreprises s’affranchissent-elles du droit social et du droit du travail? Pourquoi ce domaine est-il jugé secondaire, au point que les ministres s’en tiennent à redire le discours du 1er mai de leur prédécesseur?

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc