×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Storytelling

Par L'Economiste| Edition N°:4114 Le 17/09/2013 | Partager

Vent de contestation tous azimuts. Bizarre que cette tournure prise par l’indexation des prix des carburants!   Economiquement justifiée, on le sait, elle finit par ressembler à l’un de ces médicaments dont on se doute qu’il est efficace, inévitable,  mais à qui il manque la notice explicative. Comme il en va pour tous les domaines, l’indexation fait partie de ces dispositions à caractère technique qui exigent pour être apprivoisées par l’opinion une connaissance d’arrière-plan. Un processus normal dans un système démocratique, en particulier lorsque le niveau de dépense publique à travers les mécanismes de compensation résulte d’un compromis  entre gouvernement, citoyens et leurs représentants. L’intendance n’a visiblement pas suivi. Pour dire les choses autrement, il y a eu trop de jugements de valeur politiques dans cette affaire. Et difficile jusqu’à hier de dissiper cette impression d’être noyé par un flot d’annonces absconses.
Au point de faire oublier un essentiel dont l’urgence est réitérée dans tous les programmes gouvernementaux depuis au moins 30 ans, y compris au sein de l’opposition d’aujourd’hui, dont une partie s’offusque hypocritement... L’essentiel, justement, exige que l’on mette fin à un scandale économique et social, qu’on arrête de  mentir aux enfants; de leur faire gober qu’il est normal de subventionner les plus faibles alors que des intrus pas si pauvres que cela s’engouffrent dans le système. Qu’on ait le courage de leur expliquer qu’il s’agit en réalité d’un mécanisme pousse-au-crime qui incite à la consommation de produits limités, les carburants fossiles, tout en garantissant à cette consommation l’immunité totale pour les dégâts écologiques qu’elle occasionne.  Dans le débat sur l’indexation, ce storytelling a un peu manqué vers la fin. C’est dommage.
 

Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc