×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    Robots

    Par Mohamed BENABID| Edition N°:5182 Le 04/01/2018 | Partager
    mohamed_benabid.jpg

    Un groupe d’épicerie fine français vient de relocaliser une partie de son activité d’ensachage jusque-là sous-traitée au Maroc (voir De Bonnes Sources). A coût égal, des automates japonais étaient plus compétitifs que les petites mains marrakchies qui réalisaient les mêmes tâches manuellement.

    Certes, il faut savoir raison garder. Les multinationales qui ont fait le choix d’externaliser vers le Maroc y sont encore attachées. Lorsque des infidélités françaises défrayent la chronique de temps à autre, il faut les mettre sur le compte de la pression politique: il est naturel pour les entreprises de vouloir faire connaître tout ce qui ressemble à une relocalisation!

    Si l’affaire peut paraître anecdotique pour certains, elle n’en est pas moins symptomatique des enjeux qui vont se poser avec acuité pour l’économie marocaine à très court terme.
    La sous-traitance marocaine est avertie. L’arrivée d’une robotisation low-cost va permettre d’automatiser beaucoup plus facilement la production manufacturière que les services. Par rapport au coût de la main-d’œuvre, les prix moyens des robots depuis les années 90 ont chuté pratiquement de moitié dans de nombreuses économies.

    C’est dire l’ampleur de ce changement,  l’une des vitrines les plus concrètes du débat actuel autour de l’intelligence artificielle. L’on mesure au passage l’intérêt de l’avertissement prémonitoire d’Othman Benjelloun, PDG de BMCE Bank of Africa, lorsqu’en 2015 il présentait son humanoïde à l’occasion des résultats du groupe.

    Comment faire face à cette lame de fond quand les relocalisations seront de plus en plus tentées par l’utilisation de technologies qui reconfigurent la production à travers des process beaucoup moins exigeants en main-d’œuvre?
    Se contenter de camper sur la compétitivité coût serait suicidaire.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc