×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Rigidité

Par L'Economiste| Edition N°:2257 Le 18/04/2006 | Partager

Le problème avec les dossiers du ministère des Finances, c’est qu’il est devenu de plus en plus difficile de les faire avancer. Le sentiment se répand chez les acteurs économiques qu’il cherche à protéger des rentes de situation. De plus, la situation pécuniaire de ses fonctionnaires, plus avantageuse que celle des autres, n’incite personne à l’indulgence. Surtout au sein de l’Etat!C’est très exagéré car ces critiques négligent le fait que la situation n’est pas uniforme d’une direction à l’autre, d’un responsable à l’autre. Il n’empêche que par rapport aux progrès d’autres départements, spécialement un cas aussi difficile que l’Intérieur, les Finances paraissent très en retrait: il y a toujours de bonnes raisons techniques pour ne pas bouger: pas de réforme fiscale, pas de progrès sur les instruments de financement, et même des retours en arrière sur des points qui semblaient pourtant acquis, comme la pratique des changes, les assurances, les services financiers…Bien logiquement, les pressions deviennent très fortes et alors, par endroit, la résistance cède soudainement… On devrait s’en féliciter. Pas du tout! En l’absence de vision globale, bien claire et bien diffusée, évoluer grâce à une pression devient, aux yeux des opérateurs, la marque même de l’incohérence, ou pis encore, la marque du clientélisme ou du passéisme. On ne fait pas plus mal! Et ceci est d’autant plus mal vécu que dans les années 80 et 90, ce même ministère avait remarquablement conduit la traversée de la crise financière puis la modernisation du pays. Il n’est pas exagéré de dire qu’il en avait été le maître d’œuvre, l’idéologue et l’ouvrier.Il est impératif que ce département retrouve sa vivacité et sa souplesse d’esprit, qu’il sorte de sa tour d’ivoire. Dans le domaine financier, rigidité des règles veut dire rigueur d’application de ces règles, mais pas du tout raideur et encore moins engourdissement ou morgue!Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc