×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Respect

Par L'Economiste| Edition N°:1573 Le 01/08/2003 | Partager

Il y a de quoi tourner les gens en bourrique! "On ne peut rien vous dire, allez voir à la wilaya". A ladite wilaya: "Comment? Les Chambres ne vous ont rien dit? Ce n'est pas chez nous, allez voir dans les Chambres ou au ministère de l'Intérieur". Audit ministère de l'Intérieur, rien non plus.Une semaine après le scrutin, les résultats des élections pour les Chambres professionnelles sont encore dispersés, largement indisponibles pour un public normalement intéressé. Pourtant, le ministère de l'Intérieur a publié un condensé des résultats globaux. Or, en toute logique, s'il existe un condensé, c'est que les résultats régionaux ont bien été rassemblés quelque part! Surtout quand on nous parle d'e-gouvernement!!Hormis le ministère du Commerce, qui a ouvert une section spéciale sur son site Web qu'il met à jour au fur et à mesure que les résultats tombent, personne ni au niveau central, ni au niveau local, n'a songé à rassembler les résultats. Aux yeux de l'Etat comme aux yeux des provinces, les élections des Chambres d'agriculture, de commerce-industrie-services, d'artisanat et de pêche ne sont pas assez importantes pour y consacrer un peu d'énergie. A moins que le motif de cette négligence soit bien plus grave: la désinvolture avec laquelle les attentes des citoyens sont traitées. A croire que la leçon de septembre 2002 est déjà oubliée. A cause du système informatique qui s'est planté, et de la déplorable prévision sur les délais de dépouillement, les résultats avaient été donnés avec un énorme retard. Il est arrivé ce qui devait arriver: tous ceux qui n'étaient pas contents de leur nombre de voix, ont essayé d'accréditer l'idée d'un immense tripatouillage.Il ne suffit pas de faire en sorte que les élections soient honnêtes, il faut le prouver à chaque instant, en commençant par la transparence.Le désordre des résultats des élections professionnelles vient encore de le prouver: nous sommes loin, bien loin de la vraie démocratie qui commence par le respect des citoyens.Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc