×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Réforme

Par L'Economiste| Edition N°:1558 Le 10/07/2003 | Partager

La santé pour tous? Pourquoi pas si cela est possible. Jusque-là, à mesure que tombaient les “projets de réorganisation du système de santé”, l'on avait fini par perdre espoir. Cette fois-ci, même si ce que le gouvernement vient de mitonner dans ses casseroles a un air de déjà-vu, l'on évitera de jouer les Cassandre. Ce qui a changé aujourd'hui, c'est que l'argent est là: prêt de la BAD, Banque Mondiale, BID, etc. Donc, en principe, il n'y a pas de raison pour que ça ne marche pas. Le Maroc est plutôt mal noté pour ce qui est de son taux de mortalité infantile et maternelle. Preuve que son système de santé doit être revu de fond en comble. Le pays a trop peu d'hôpitaux, trop peu d'équipements, des médecins et infirmiers mal répartis. A cela s'ajoute la bureaucratie qui contribue à sa manière au gaspillage du peu de ressources restant. Quant à l'Etat, plombé par ses déficits, il doit à chaque fois faire appel à des bailleurs de fonds internationaux pour s'en sortir. La santé est donc pauvre, si bien qu'il peut paraître surréaliste de parler aujourd'hui de recherche scientifique, comme c'est le cas dans la nouvelle stratégie. Maintenant, par où commencer? Il y a d'abord la question de la réforme hospitalière. L'hôpital reste incontestablement l'une des grandes infrastructures publiques à laquelle toute communauté humaine a droit! D'où les difficultés que rencontrent tous les gouvernements lorsqu'il s'agit de réformer le secteur. Il suffit de visiter certaines urgences pour se rendre à l'évidence: c'est l'hôpital du tiers-monde. Tous les progrès ne passent pas uniquement par l'hôpital. Des retards énormes ont été enregistrés dans certains domaines tels que la prévention ou le dépistage du cancer du sein, des hépatites... Il était donc temps que la Santé se refasse une santé.Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc