×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Recadrer

Par L'Economiste| Edition N°:2738 Le 19/03/2008 | Partager

La première réunion au-jourd’hui du Conseil stratégique de l’offshoring, sous la présidence de Abbas El Fassi, est très attendue. Elle devra dresser l’état des lieux de Casanearshore et Technopolis de Rabat mais aussi des projets en gestation. Au menu également, l’examen des difficultés rencontrées lors de l’application des différentes dispositions afin de procéder aux réajustements nécessaires. L’objectif est de rendre plus souples les procédures d’octroi des avantages dans ce secteur.Reste que l’offshoring, ce n’est pas que les centres d’appel. Aujourd’hui, l’idée est de passer à un stade supérieur avec la construction d’une industrie exportatrice en mesure de démultiplier le chiffre d’affaires de ce secteur grand pourvoyeur en main-d’œuvre surtout jeune. Rien qu’à Casanearshore, pas moins de 35 sociétés ont déjà signé des contrats de bail. D’autres grands comptes attendent d’avoir un peu plus de visibilité avant de se lancer dans l’arène. Les entreprises réclament des clarifications notamment en matière de fiscalité. La baisse de 20% de l’impôt sur le revenu est un casse-tête: faut-il calculer sur la base imposable ou sur la masse salariale? D’autres questions relatives à la formation et aux infrastructures comme le transport demeurent posées. Des décisions concrètes et rapides devront accélérer la croissance dans un secteur à forte valeur ajoutée.Si les pouvoirs publics ont déjà attiré des entreprises de la technologie de l’information, aujourd’hui, il s’agit de recadrer leur action pour concentrer les efforts vers des activités plus rémunératrices, liées au Business Process Outsourcing. La comptabilité, les services financiers ou bancaires, autant de niches pour capter les grandes signatures.Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc