×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Professionnels

Par L'Economiste| Edition N°:2335 Le 07/08/2006 | Partager

Beaucoup de monde hier à Casablanca pour la marche de solidarité avec le Liban et la Palestine. Beaucoup de femmes et d’enfants parmi les manifestants, ce qui dit bien que ce sont les familles marocaines qui se sentent concernées par les agressions d’Israël contre ses voisins. C’est la vraie société civile, la vraie opinion publique… où le point commun, le slogan de ralliement des marcheurs, est la haine irréductible contre la politique américaine. Cette expression libre des gens, dans la rue, est nouvelle à l’échelle de la société marocaine: elle n’a pas dix ans, et pourtant elle se fait de manière très mûre, spontanément, sans incident, et soucieuse de la sécurité des personnes. L’investissement en temps et en argent est important: rassemblement dès 7h du matin, co-voiturage, paniers de pique-nique pour ceux qui sont venus d’autres villes… Il faut vraiment en avoir gros sur le cœur pour s’organiser de manière aussi prévoyante, pour marcher au soleil, alors qu’il était si tentant d’aller somnoler sous les parasols de la plage! Et pourtant tant d’effort ne servira pas à grand-chose si le monde politique ne joue pas maintenant son rôle. Il doit relier, coordonner, ordonnancer le message des citoyens pour lui donner une structure politique et veiller à son efficacité. Pour l’opposition, c’est facile: il suffit de crier bien fort. Pour les partis de la majorité, c’est très compliqué: il faut faire savoir l’immense condamnation des Marocains, sans sacrifier leurs intérêts économiques et sociaux. Un jeu d’équilibristes, évidemment, mais c’est le travail des politiciens par nature. C’est à la réussite de ce jeu que l’on reconnaît les bons professionnels des mauvais, ceux que l’on réélira et ceux que l’on enverra à la retraite!Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc