×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Pesanteurs

Par Dr Mohamed BENABID| Edition N°:4801 Le 23/06/2016 | Partager
benbabid_edito.jpg

La Samir est en train de s’enliser entre provisoire et ambiguïté. Le provisoire c’est celui d’une procédure de liquidation qui va de report en report. Les créanciers ont bien raison de s’inviter aujourd’hui de la partie en exigeant une expertise de gestion. Qu’on se le dise, ne voyant rien venir, certains se sentent d’ores et déjà grugés. Le dernier aggiornamento de l’agenda de la liquidation, et d’une insolvabilité continuellement repoussée aux calendes grecques, est une manière de décider de ne rien décider. L’option d’un redémarrage de l’activité n’arrive plus à convaincre. Il va donc bien falloir envisager un plan B.
L’ambiguïté c’est celui d’une affaire qui a dévié en usine à gaz pour accoucher d’un  monstre dont personne ne veut.
L’état de crise extrême est largement dépassé. Crise financière d’abord et ses implications sociales avec 1.000 employés en sursis depuis plusieurs mois.  Crise de confiance ensuite pour les futurs investisseurs qui pourraient  en méditer les enseignements. Mesurons bien les messages qu’elle envoie. Elle a commencé par casser le mythe de la transparence, y compris pour des sociétés cotées en Bourse et personne n’a compris comment le raffineur a pu masquer autant de pertes.  Elle  est en train de laisser entendre que les procédures de recouvrement des créances n’aboutissent pas dans un pays comme le Maroc, même quand la justice s’en mêle… Très astucieux  lorsqu’on nourrit des rêves de places financières internationales pour Casablanca.
Enfin, alors qu’un peu partout les entreprises, tant par leur création que leur mortalité,  sont les facteurs clés de succès de la croissance et du développement, cette affaire risque de distiller des indications dangereuses sur l’écosytème marocain empêtré dans ses contradictions et ses pesanteurs.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc