×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Par le vide

Par Nadia SALAH| Edition N°:5843 Le 15/09/2020 | Partager
salah_nadia.jpg

Deux secteurs, l’énergie et la santé, ne donnent pas le développement qu’ils devraient (Cf. L’Economiste du 11 septembre 2020).

Dans l’état actuel des choses, la santé manque de bons professionnels, l’énergie a raté son développement.

Pour la santé nul besoin de longues explications. Les facultés publiques en perte de vitesse mènent une guerre sans merci à leurs concurrentes privées. Les étudiants des premières sont allés jusqu’à imposer une année blanche, donc une année de non-formation, pour exclure leurs camarades du privé.

Malgré les effets de manche du ministre de l’Education, de celui de la Santé et du chef de gouvernement lui-même, les grévistes ont eu gain de cause. Tous trois ontfait oublier le problème de l’année sans formation. Serait-ce la nouvelle forme de gestion des affaires publiques, la gestion par le vide?

Du côté de l’énergie, même problème de vacuité, mais cette fois en raison des multiples et contradictoires gestions de carrières. L’idée de départ, bien logique, était de créer autour des énergies, spécialement l’ONE et le solaire où l’Etat investit beaucoup d’argent public, des réseaux d’entreprises locales orientées vers ce secteur nouveau, où le Maroc avait un pas d’avance.

Pourquoi l’a-t-il perdu en cinq/six ans? Parce que chacun se sert de l’opacité pour protéger son pouvoir. L’un va se cacher derrière le ministre, l’autre derrière de soi-disant protecteurs et ainsi de suite. Le résultat est que les initiatives sont gelées par manque d’informations. Le peu d’entreprises qui arrivent à se placer ont ordre de garder le silence…

Dans la santé comme dans l’énergie, c’est la circulation des formations et des informations qu’il faut réformer, pour arriver à sortir des vieilles structures handicapant le Maroc.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc