×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Mémoire

Par L'Economiste| Edition N°:1585 Le 22/08/2003 | Partager

Ce qu'il faut redouter avant tout chez l'Homme, ce sont les trous de mémoire. Au départ, nous pensons avoir tout retenu: les épisodes de lutte pour l'Indépendance, la naissance d'un pays libre, le Maroc patrie à l'histoire millénaire, une région où règne une paix que nous envient nos voisins. Bref, tout ce que nous avons appris à l'école ou croyons avoir appris.Et puis un jour, un ancien nous raconte avec émotion le Maroc comme il l'a connu, il y a un demi-siècle. Et nous découvrons qu'il y a des choses qui nous ont échappé au cours de notre apprentissage. C'est alors une autre version. Celle d'épopées lointaines, celle d'hommes valeureux, justes et généreux. Celle de nos parents, grands-parents qui versèrent des larmes, du sang, de leurs luttes pour obtenir le droit de vivre dignement, librement. Et pour nous permettre, nous, future génération, de jouir d'un certain confort. Le dernier discours du Souverain est justement un appel à ce travail de mémoire incontournable pour saisir ce qu'est réellement notre pays, comment il s'est transformé grâce aux efforts de tous, ceux du Roi, ceux du peuple. Le prix que le Maroc d'aujourd'hui a coûté. Cette mémoire, nous devons en prendre soin. Nous en avons aujourd'hui besoin plus que jamais. D'abord pour honorer l'esprit de ceux qui ont apporté, d'une manière ou d'une autre, une pierre à l'édifice. Ensuite parce qu'elle nous permet de ne pas oublier une partie de nos valeurs, de nos acquis, de manifester notre attachement à ceux-ci. Enfin, elle montre à nos ennemis que sur les questions de souveraineté nationale, qu'il est hors question de brader, il y a cause commune. Cela devrait peut-être les amener à réfléchir, ou les convaincre qu'ils font fausse route.Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc