×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Le mépris

Par Nadia SALAH| Edition N°:5782 Le 15/06/2020 | Partager
nadia_salah.jpg

«Non» à 74%! «Mal fait» à 75%! «Désorganisé»  à 68%. Le consensus est mort, la confiance est partie. En quelques jours, moins de deux semaines, le gouvernement El Othmani a jeté par-dessus bord ce qui avait été construit dans le premier mois de la pandémie.

Le Maroc avait encaissé de l’admiration internationale, quand MHE, le ministre du Commerce, etc., a réussi en poussant et tirant à mettre des entreprises de textile à la fabrication des masques. L’histoire a fait le tour du monde. Par la suite des industriels à courte vue se sont mis à casser le modèle. Au lieu d’en faire un ressort pour rebondir.

Malheureusement, il n’y a pas que dans ce secteur que l’on trouve des petites cervelles. Air Algérie, les lignes turques, portugaises… ont repris la plupart de leurs vols, tandis que RAM se ruine à coup de centaines de millions. Ce cas est particulièrement significatif, il regroupe un ensemble d’oukases pris n’importe comment.

À noter que notre voisin encaisse ses bénéfices sur le continent, bénéfices qui furent les nôtres au moment du SRAS en 2002-03. Un virus dont le taux de mortalité n’avait rien à voir avec le Covid actuel: 13,2% en moyenne et plus de 40% chez les personnes âgées. 

Pendant que l’on confine les Marocains, les Grecs et les Turcs démarchent nos clients, y compris des Marocains.

Et puis il y a ce scandale des Marocains laissés dehors. A lui seul, il a démontré que, passé le premier élan, les «responsables» sont revenus à leur mentalité ordinaire, le mépris des gens.

Ayant déçu et fortement mécontenté les Marocains pour cette sortie de crise sanitaire, le pays est tombé plus bas qu’il n’était avant…

En matière politique, les crimes existent aussi. Ceux-ci doivent être punis comme les autres.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc