×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    L'éditorial

    Par L'Economiste| Edition N°:272 Le 20/03/1997 | Partager

    Il existe actuellement une polémique assez virulente concernant la politique de libéralisation en matière de produits agricoles, notamment les céréales.
    Les enjeux sont extrêmement importants. Finan-cièrement, les transferts se calculent en milliards de DH. Les positions acquises au cours des 50 dernières années via les agréments vont être remises en question. Certains opérateurs sont conscients qu'ils ne pourront pas survivre dans un système de concurrence ouverte. D'autres réalisent qu'ils ont là l'opportunité de se déployer à grande échelle. Tout cela serait normal puisque la concurrence impose ses règles et ses effets. Cependant nous ne devons pas négliger non plus l'enjeu que représente le monde agricole et les répercussions que des mesures hâtives peuvent avoir sur lui à court terme.

    C'est dire combien il est difficile de se prononcer sans nuance. Il est plus difficile encore de prendre position; ce n'est d'ailleurs pas là le rôle d'une presse professionnelle qui se respecte. Dans un tel contexte, la presse doit avant tout rendre compte, et scrupuleusement. Elle devient un outil, non seulement de communication, mais également d'échange entre les parties prenantes.
    Cependant, il arrive que dans de telles situations, certaines parties prenantes, faute de pouvoir maîtriser les événements, tentent de s'en prendre aux outils d'information, oubliant par là que l'information ne crée pas l'événement, elle le fait connaître, c'est tout.
    La polémique virulente en cours aurait pu être évitée si les administrations de tutelle avaient pratiqué une politique d'information ouverte.

    Abdelmounaïm DILAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc