×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Information

Par Nadia SALAH| Edition N°:5040 Le 07/06/2017 | Partager
nadia_salah_s.jpg

L'information refusée aux citoyens, avec à l’intérieur, une formation de très mauvaise qualité, sont deux facteurs dominants expliquant les si mauvaises performances économiques et sociales du Maroc. 

Cela fait des années que ceux qui sont soucieux du développement humain, des droits de l’Homme et de l’amélioration de la démocratie soulignent les dangers des politiques d’exclusion des citoyens de leur droit à l’information-formation, le premier et le plus puissant des ressorts pour la valorisation du capital immatériel.

La Banque mondiale vient d’en faire un axe majeur. Elle éclaire ce terrible paradoxe qui fait du Maroc le champion mondial des investissements et le plus cancre des pays de la planète quand il s’agit de s’occuper de la promotion de ses citoyens.

Le PJD a gagné deux fois les élections, entre autres sur la promesse de la transparence. Les coalitions gouvernementales qu’il a formées autour de lui ont été les pires en matière de délivrance de l’information et de dégradation de l’enseignement.

Dans ces refus, toutes couleurs politiques confondues, il y a évidemment le désir de ne pas rendre compte des actes, de rester libres de ses choix et d’éviter l’opprobre en cas de mauvaise exécution. Et il ne faut surtout pas négliger les effets de connivences obligées dans la chaîne de décisions.

Ne nous leurrons pas,  il y a aussi pas mal d’incompétences sociales, de difficultés à concevoir un monde plus large que le cercle des connaissances, cercles où se compte une belle part de clientèle. Ce sont là des vestiges de l’ancien féodalisme. Ils reviennent en force quand la situation se dégrade, car ils rassurent les incompétents: Al Hoceïma en est le laboratoire que chacun peut observer.

Il est urgent et vital de mettre l’information-formation au cœur de la stratégie de développement humain du Maroc.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc