×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Gras

Par L'Economiste| Edition N°:3352 Le 01/09/2010 | Partager

La baisse des recettes fiscales restera sans doute l’un des «évènements» de 2009-2010. C’est l’effet ralentissement de l’activité économique même si en réalité, tout est relatif. Car, après tout, à quoi se compare-t-on? A deux années d’expansion où l’inflation de records et de superlatifs furent légion pour des indicateurs variés. Pour le seul OCP par exemple, contribuable d’envergure par essence, 2008 a été exceptionnelle sur ses ventes, ses investissements et ses versements d’impôts. Mais après, pas évident de redescendre sur terre. Ces recettes sont souvent difficiles à prévoir car l’évolution de la fiscalité restera une éternelle inconnue sensible aux efforts de recouvrement, d’élargissement de l’assiette mais aussi à la conjoncture. Si son comportement est à surveiller pour le meilleur et pour le pire, il y a fort heureusement quelques prémices de relance. Le Trésor garde espoir de se rattraper pour les prochains mois grâce sans doute au retour à une meilleure fortune de certains postes d’impôts. L’IS notamment qui sur-réagit à la contribution des grands comptes. De surcroît, sur le plan de la conjoncture, la consommation donne quelques indices de reprises en juillet avec des entreprises qui semblent avoir renoué avec leur appétit à l’équipement (cf. www.leconomiste.com). Ce que confirme la consommation de fuel au premier semestre (+10%) et d’électricité (entre 5% et 6%). La bonne nouvelle est probablement là. Si cette tendance se confirme, et que les entreprises retrouvent la croissance, gagnent de l’argent ce sera certainement le gage de perspectives meilleures pour le fisc et pour le budget. En somme, du gras pour tout le monde.Mohamed Benabid

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc