×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Une école de la deuxième chance voit le jour à Fès

    Par L'Economiste| Le 22/06/2019 - 08:56 | Partager
    Une école de la deuxième chance voit le jour à Fès

    L’école Moulay Ali Chrif, située au cœur de la médina de Fès, a ouvert jeudi ses portes, après une vaste opération de mise à niveau destinée à mettre en valeur les perspectives de l’école de la 2-ème chance et son rôle dans l’intégration des jeunes dans la société. Jadis dédié exclusivement à l’enseignement, cet établissement aura désormais pour mission de donner une seconde chance à certains élèves, en contribuant à leur formation artistique et au renforcement de leurs talents. Lors d’une cérémonie, présidée par le wali de la région Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès, Said Zniber, il a été procédé au vernissage d’une exposition d’arts plastiques de Mohamed Kharrat, qui se poursuivra jusqu’au 20 juillet, et à la présentation d'un spectacle de chorégraphie et des numéros de cirque d'élèves de l’école Chemsi à Salé. Les activités de l’école Moulay Ali Chrif sont parrainées par l’’’association marocaine d'aide aux enfants en situation précaire – AMESIP’’, qui gère l'école Chemsi, avec la perspective de dupliquer cette expérience dans la capitale spirituelle du Royaume.

    La présidente de l'AMESIP, Touria Jaïdi Bouaibid, a souligné que l'école Moulay Ali chrif a accueilli le projet dans le but de donner une nouvelle opportunité aux enfants et jeunes qui ont du mal à poursuivre le cursus scolaire normal. L’école désormais réhabilitée a fixé de nouveaux objectifs, lesquels seront réalisés en partenariat avec plusieurs parties dans l'espoir de donner aux jeunes une seconde chance de formation dans les domaines de l’art et de leur permettre de préparer leurs projets et de s'intégrer dans la société. Et d’ajouter que la formation au sein de cet établissement touche les tranches d’âge situées entre 15 et 18 ans et concerne plusieurs domaines artistiques, dont l’énergie et l’éclairage, ce qui est de nature à leur permettre de trouver un emploi et de participer à des activités artistiques.

    L’école Moulay Ali Chrif, qui accueille 48 jeunes, propose des ateliers de cinéma, d’art, de danse, de musique, de son, de photographie, de théâtre, de coordination pédagogique, d’éclairage, de scénographie et de langues.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc