×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Flash

Relance de l’économie: Ce que proposent les sociétés de bourse

Par L'Economiste| Le 25/05/2020 - 13:52 | Partager
Relance de l’économie: Ce que proposent les sociétés de bourse

Après le patronat et les fédérations sectorielles qui le composent, c’est au tour de l’Association professionnelle des sociétés de bourses (APSB) de dévoiler ses propositions dans le cadre du plan de relance de l’économie. Les pistes portent, entre autres, sur le financement des grands projets publics, le financement des PME non cotées et cotées, la mobilisation de l’épargne, l’IPO… L’APSB appelle ainsi à financer les grands projets par le marché boursier avec le lancement des "Infrastructures bonds", garantis par l’Etat, à commercialiser auprès du grand public et des institutionnels et des "Infrastructures equities" à placer auprès des investisseurs qualifiés dans le cadre d’un compartiment dédié. Cette mesure, explique l’APSB, permettra de diversifier les sources de financement de l’Etat des grands chantiers et alléger son budget. Autre avantage : elle permettra de maintenir le rythme d’investissement de l’Etat, ce qui garantira des marchés aux sociétés marocaines et sauvera l’emploi. Outre la mobilisation de l’épargne nationale sur du long terme auprès des institutionnels nationaux et du grand public, cette mesure favorisera l’arrivée des fonds internationaux et les devises. Au sujet du financement des PME non cotées, les professionnels des sociétés de bourses demandent la mise en place d’un fonds d’investissement thématiques public-privé visant à préparer et accompagner la cotation des PME à fort potentiel et à renforcer leur fonds propres (Etat – CDG, Fonds d’investissement régionaux, institutionnels…) .

"Ces fonds d’investissement en equities ou/et en dettes peuvent être cotés en bourse dans le cadre d’OPC ce qui permettra de soulager les Finances publiques", explique l’APSB. Celle-ci souligne, en outre, que les sociétés dans le fonds feront l’objet de cotation sur du moyen et long terme, ce qui permettra aux promoteurs des fonds de faire un retour sur investissement à terme. L’investissement dans les PME ciblées peut être garanti partiellement par la CCG, estime l’APSB.

Concernant le financement des PME cotées, la proposition porter sur la création d’un fonds détenu par les institutionnels (Assurance, retraites …) qui va permettre d’accompagner les PME cotées en bourse. "Ceci peut se faire via la dette ou l’equity et permettra de renforcer les moyens des PME post-Covid", selon la proposition des professionnels. Ce fonds, qui peut être coté en bourse, permet aux institutionnels de mutualiser le "risque PME" à fort potentiel, tout en détenant des tickets de taille significative. Une incitation fiscale ou/et une réglementation spécifique peut favoriser la création de ce fonds. Les autres pistes de relance concernent le financement par la dette cotée des sociétés, le financement via l’introduction en bourse des sociétés.

L’Association émet également l’idée de mettre en place des solutions de mobilisation de l’épargne pour le financement du Trésor et des sociétés cotées. Il s’agit notamment de lancer des bons du Trésor "grand public" défiscalisés et à faible nominal avec comme objectif de capter directement l’épargne des personnes physiques avec des supports non risqués pour financer le budget de l’Etat. La mesure portant sur les sociétés cotées vise à compléter la réforme du PEA, entamée en 2020, en exonérant le montant investi à l’entrée, à l’instar des produits existants sur le marché afin d’orienter une partie de l’épargne des personnes physiques vers le financement des sociétés cotées ou non cotées. "Les avantages fiscaux à l’entrée permettront de générer plus d’impôt sur le long et moyen terme", indique d'ailleurs l’APSB.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc