×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

RAPPORT-La Cour des comptes passe au peigne fin les dépenses des partis politiques

Par L'Economiste| Le 26/12/2017 - 11:37 | Partager
RAPPORT-La Cour des comptes passe au peigne fin les dépenses des partis politiques

La Cour des comptes a rendu public ses rapports sur l’audit des comptes annuels des partis politiques au titre de l’année 2016, la vérification des pièces justificatives des dépenses engagées par les partis politiques au titre de la participation de l’Etat au financement de leurs campagnes électorales ainsi que l’examen des dépenses engagées par les candidats aux élections des membres des conseils des collectivités territoriales à l’occasion des scrutins du 4 et 17 septembre 2015. Elle a réalisé trois rapports se rapportant à trois missions de contrôle portant sur l’audit des comptes des partis politiques, la vérification des pièces justificatives des dépenses engagées et l’examen de l’état des dépenses relatives aux campagnes électorales des candidats. Le rapport indique que l’examen des données relatives à la production des comptes annuels a révélé que sur les trente-quatre partis légalement constitués, trente-deux ont produit leurs comptes à la Cour, notant qu’en revanche, le Parti Marocain Libéral et le Parti de l’Union Nationale des Forces Populaires ne se sont pas acquittés de cette obligation. Les ressources des partis politiques relatives à l’exercice 2016 se sont élevées à 367,64 millions de Dirhams (MDH), contre des dépenses d’un montant de 417,99 MDH. Il a été constaté que certains partis ont procédé à la restitution à la Trésorerie Générale du Royaume (TGR) d’un montant global de 6,93 MDH au titre de l’année 2016 et 4,59 MDH en 2017. Ainsi, huit partis n’ont pas procédé à la restitution d’un montant global de 7,52 MDH, alors que parmi les trente-deux partis ayant produit leurs comptes, il a été constaté que vingt-neuf ont produit des comptes certifiés par des experts-comptables inscrits au tableau de l’ordre des experts-comptables, dont vingt et un partis ont produit des comptes certifiés sans réserves.

Plus de détails dans notre édition de L’Economiste du Mercredi 27 Décembre 2017

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc