×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Flash

    PLF 2020: Les exportateurs se plaignent aussi

    Par L'Economiste| Le 31/10/2019 - 12:23 | Partager
    PLF 2020: Les exportateurs se plaignent aussi

    Le Projet de loi de finances (PLF 2020) ne fait pas que des heureux. Après les professionnels du tourisme, c’est autour des exportateurs d’émettre quelques critiques sur certaines dispositions du texte, estimant qu’elles présentent des risques pour l’export. Les dispositions pointées du doigt portent sur la suppression de l’exonération quinquennale sur les nouvelles créations d’entreprises exportatrices, le relèvement du taux de l’IS de 17,5% à 20, le relèvement à 15% du taux de l’IS pour les entreprises ayant le statut CFC (Casablanca Finance City) ainsi que la hausse à 15% du taux de l’IS pour les entreprises installées dans les zones franches d’exportation.

    "Ces dispositions sont de nature à détruire la compétitivité de l’offre exportable de notre pays et par conséquent, handicapera fortement la compétitivité de l’économie nationale", estime l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX). Celle-ci compte d’ailleurs formuler des propositions au gouvernement et au Parlement pour lever ces risques.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc