×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Liberté sur internet: Le Maroc doit mieux faire

    Par L'Economiste| Le 12/11/2019 - 11:24 | Partager
    Liberté sur internet: Le Maroc doit mieux faire

    Les classements sur la liberté sur internet se suivent et se ressemblent pour le Maroc. Selon le nouveau rapport de l’ONG Freedom House, le Maroc est toujours un pays "partiellement libre" sur internet. Avec un score de 54/100 contre 55/100 en 2018, le Royaume fait mieux que des pays comme l’Égypte, la Jordanie, la Turquie ou encore les Émirats arabes unis. La Tunisie affiche de son côté un score de 64/100, alors que l’Algérie ne figure pas dans le classement. Cette année, l’ONG a relevé 14 obstacles à l’accès à Internet pour le Maroc, 24 limitations de contenus, soit plus que les années précédentes. Et 16 violations des droits des utilisateurs, un chiffre en baisse.

    "La liberté d’Internet est de plus en plus menacée par les outils et la tactique de l’autoritarisme numérique, qui se sont rapidement répandus dans le monde entier", estime l’ONG, relevant que l’indice global sur la liberté d’internet dans le monde a reculé pour la 9e année de suite. Dans 40 des 65 pays évalués, les autorités ont mis en place des programmes avancés de surveillance des médias sociaux, alors que 33 pays ont connu une détérioration de la liberté sur internet. La Chine reste pour la 4e année de suite le pire pays dans ce domaine.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc