×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Le recrutement d’enseignants réduira la massification des classes

    Par L'Economiste| Le 24/12/2018 - 09:24 | Partager
    Le recrutement d’enseignants réduira la massification des classes

    Le recrutement d’enseignants contractuels permettra aux Académies régionales d’Education et de Formation (AREF) de réduire la massification que connaissent certaines classes, indique à Dakhla, le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi. « Cette opération de grande envergure à l’échelle nationale, visant à recruter des enseignants du primaire, du collège et du lycée, va permettre aux académies de réduire la massification que connaissent certaines classes. Il s’agit d’un processus qui a commencé il y a trois ans permettant au système éducatif marocain de se doter de près de 70.000 postes », a affirmé Amzazi lors d’une visite à un Centre d’examen à Dakhla, abritant le concours de recrutement d’enseignants contractuels des AREF.

    Le ministre souligne que cette visite a pour but d’observer et de suivre le déroulement du concours de recrutement des enseignants des académies, précisant que ce processus a commencé il y a deux mois, avec l’ouverture des candidatures à l’échelle nationale. « Dans ce cadre, 200.000 pré-inscriptions ont été enregistrées et, en fin de compte, il y a eu 156.000 candidats qui ont déposé leurs dossiers et qui ont été acceptés pour passer ce concours », a-t-il fait savoir, précisant que « les critères de présélection ont été enlevés, permettant à toutes les catégories de licenciés de passer ce concours ».

    « Nous allons retenir 15.000 sur 30.000, qui vont passer les épreuves orales », a noté le ministre, ajoutant que « ce concours va être très sélectif, pour choisir les meilleurs éléments et doter les académies des meilleurs profils ». Les candidats retenus « vont être directement pris en charge, dès début janvier, dans le cadre d’une formation aux centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation, et ce, jusqu’à fin janvier », assure le ministre Amzazi, ajoutant qu’« en septembre, ils vont être affectés aux établissements scolaires ».

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc