×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Le festival «Soufi» présenté au Sénat français aujourd’hui

    Par L'Economiste| Le 11/10/2019 - 16:42 | Partager
    Le festival «Soufi» présenté au Sénat français aujourd’hui

    Les organisateurs du festival de Fès de la culture soufie se sont donnés rendez-vous ce 11 octobre, au Sénat français à Paris, pour présenter la 12e édition de leur évènement. « Cette présentation à la presse et aux médias français et internationaux se déroulera au Palais du Luxembourg, en vue de mettre en avant le programme de la douzième édition et au-delà de la richesse artistique, culturelle et philosophique de ce patrimoine du soufisme, tout particulièrement au Maroc», rapporte Faouzi Skali, président du festival. Selon lui, «il faut bien saisir que cette culture du Soufisme constitue la matrice de notre culture religieuse et civilisationnelle depuis des siècles». Invitant plus de 80 journalistes,à la salle Pourpre au Sénat, le fondateur du festival soufi insiste « qu’aujourd'hui les principaux enjeux dans le monde sont, en dépit des apparences, d'un ordre culturel».

    Ils sont liés aux valeurs essentielles que nous partageons et à la façon dont nous faisons société ensemble. Il faut à la fois savoir se situer et se ressourcer dans la continuité d'une civilisation particulière, en l'occurrence, notre civilisation marocaine et trouver une congruence naturelle avec les autres civilisations par des références à des valeurs communes et , autant que possible, universelles. «C'est pour cette raison qu’il faut valoriser les différentes religions du Maroc dans leur aspects patrimoniaux. Cette approche de la religion et du soufisme, en l'occurrence en tant que patrimoine vivant universel, a été bien comprise et c'est pour cela qu'elle est présentée au Sénat en tant que telle», estime Skali, notant que «cette approche peut contribuer à un véritable renouveau civilisationnel dans note pays».

    Rappelons enfin que le 12efestival de la culture soufie aura lien du 19 au 26 octobre à Fès et invitera des artistes de renom comme Marwane Hajji et Françoise Atlan, tout comme d’éminents experts.

    Y.S.A

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc