×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Industrie : Repli de la production et des ventes

    Par L'Economiste| Le 27/09/2018 - 15:22 | Partager
    Industrie : Repli de la production et des ventes

    La production et les ventes de l'industrie ont enregistré un recul en août 2018 pour la majorité des branches d'activités, selon une enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib (BAM). "Les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture du mois d’août, qui coïncide avec la période des congés annuels de plusieurs entreprises, indiquent une baisse d’un mois à l’autre de la production et des ventes", fait savoir BAM. En revanche, les commandes auraient connu une progression, avec toutefois un carnet de commandes qui serait resté à un niveau inférieur à la normale, relève la même source, précisant que dans ces conditions, le Taux d’Utilisation des Capacités (TUC) s’est établi à 59%, en repli de 5 points de pourcentage comparé au mois précédent. Ce taux aurait reculé de 8 points dans le "textile et cuir", de 6 points dans la "mécanique et métallurgie", de 4 points dans l’"agroalimentaire" et de 2 points dans la "chimie et parachimie". Les résultats de ladite enquête font ainsi ressortir que le recul de la production aurait concerné le "textile et cuir", l’"agro-alimentaire" et la " mécanique et métallurgie", alors que la "chimie et parachimie" aurait connu plutôt une stagnation.

    Pour ce qui est des ventes globales, la baisse aurait concerné les branches de la "mécanique et métallurgie", du "textile et cuir" et de la "chimie et parachimie", alors que dans l’"agro-alimentaire", elles auraient plutôt stagné, indique la même source, notant que par destination, les ventes auraient reculé aussi bien sur le marché local qu’étranger. S’agissant des commandes, elles auraient progressé dans l’"agro-alimentaire" et dans la "chimie et parachimie", stagné dans la "mécanique et métallurgie" et baissé dans le "textile et cuir". Pour leur part, les carnets de commandes seraient restés à un niveau inférieur à la normale dans l’ensemble des branches d’activité.

    Pour les trois prochains mois, BAM fait savoir que les entreprises s’attendent globalement à une hausse de la production et des ventes et ce, dans l’ensemble des branches d’activité à l’exception de l’"agro-alimentaire" où elles anticipent plutôt une stagnation.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc