×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Fiscalité : Oxfam dénonce les avantages accordés aux multinationales au Maroc

    Par L'Economiste| Le 29/04/2019 - 12:40 | Partager
    Fiscalité : Oxfam dénonce les avantages accordés aux multinationales au Maroc

    L’ONG Oxfam a appelé lundi à faire de la fiscalité "un instrument de réduction des inégalités" au Maroc, un pays où la croissance bénéficie à "un tout petit nombre de personnes très fortunées", selon l’organisation. À deux jours de la tenue des assises de la fiscalité, Oxfam a pointé du doigt les avantages fiscaux accordés aux multinationales par le biais de zones franches ainsi qu’à leurs sous-traitants, avec pour seule contrepartie la création d’emplois. Sur un autre registre, l’ONG a estimé que la fiscalité fait face à plusieurs insuffisances, notamment la non-application de la TVA, qui représente 30% des recettes fiscales, à de nombreux secteurs en raison de l’exemption fiscale ou de leur situation informelle.

    Concernant l’impôt sur le revenu, Oxfam pointe du doigt le fait que les trois quarts des recettes sont assurés par les salariés du public et du privé. Même constat sur l’impôt sur les sociétés qu’une grande partie des entreprises ne paie pas. En outre, l’ONG regrette qu’en 2018, "les trois milliardaires marocains les plus riches détenaient à eux seuls 4,5 milliards de dollars, tandis qu’à l’extrême opposé, 1,6 million de personnes" étaient en "situation de pauvreté".

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc