Flash

Examen : Ce que risquent les tricheurs

Par L'Economiste| Le 31/05/2017 - 16:06 | Partager
Examen : Ce que risquent les tricheurs

Annulation des notes dans toutes les matières, interdiction d’examen pendant deux ans, sanctions financières et pénales... Les fraudeurs aux examens scolaires risquent gros depuis l’adoption de la loi 02.13 en septembre dernier (Voir "Triche/Examen : Jusqu'à deux ans d'exclusion"). À l’approche du Bac, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a ainsi rappelé les différentes mesures prévues par ce texte. Un candidat pris en flagrant délit de triche risque ainsi de récolter un zéro sur cette matière ou sur l’ensemble des disciplines. Pire, il s’expose à une exclusion de deux ans de l’examen. Les punitions les plus sévères concernent pour leur part l’utilisation de faux document, les fuites sur les sujets ou encore l’usurpation d’identité. À ce sujet, la loi réserve 6 mois à 5 ans prison aux mis en cause avec une amende pouvant aller de 5.000 à 100.000 DH. À bons entendeurs...

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc