×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Détenus d'Al Hoceima: Les conclusions du CNDH

    Par L'Economiste| Le 13/11/2019 - 15:59 | Partager
    Détenus d

    Les détenus dans le cadre des événements d’Al Hoceima ont-ils été torturés? Pour le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), non. Au terme de visites sur place, l’instance assure qu’aucune trace de torture n’a été constatée sur les détenus transférés de la prison Ras Al Ma (Fès) vers d’autres établissements pénitentiaires.

    Le Conseil indique que les six détenus transférés de ladite prison vers celles de Tifelt 2, Toulal 2 (Meknès), Ain Aicha (Taounate), Taza et Guercif, ont été soumis à un examen médical à leur arrivée, à l’exception d’un seul cas. Lors des visites des prisons de Toulal 2 et Ain Aicha, la délégation du CNDH a toutefois constaté "l’état déplorable des cellules disciplinaires qui ne disposent ni d’éclairage ni d’aération".

    "Certains détenus ont déclaré avoir entamé une grève de la faim depuis leur transfert aux cellules disciplinaires", indique le conseil, précisant que "d’après les informations vérifiées, cette grève de la faim a été arrêtée".

    L'instance a par ailleurs mené des investigations sur les allégations de torture et de mauvais traitement relatés par les membres des familles et la presse, réalisé un examen médical systématique de tous les détenus concernés, visualisé les vidéos des caméras de surveillance au moment des faits et s’est entretenue avec les agents pénitentiaires concernés.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc