×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Flash

    Dessalement de l’eau de mer: Deux nouvelles stations dans le Sud

    Par L'Economiste| Le 14/01/2020 - 06:50 | Partager
    Dessalement de l’eau de mer: Deux nouvelles stations dans le Sud

    Deux nouvelles stations de dessalement de l’eau de mer seront réalisées à Laâyoune et Dakhla, a indiqué le DG de l’ONEE, Abderrahim Hafidi. La ville de Laâyoune disposera, avant fin juin 2021, d'une deuxième station de dessalement de l'eau de mer d'une capacité de 300 L/s pouvant satisfaire les besoins de la population locale jusqu'en 2040, a précisé le patron de l’Office. Cet ouvrage viendra ainsi s'ajouter à la première station inaugurée en 1995 d'une capacité de 300 L/s.

    Un deuxième projet portant sur la réalisation d'une station de traitement des eaux usées d’une capacité de 18.600 m3/jour verra également le jour dans la même ville. Il sera livré cette année et donnera une forte impulsion au développement de Laâyoune, en particulier l'aménagement des espaces verts.

    A Dakhla, les travaux de réalisation d'une station de dessalement de l'eau de mer seront lancés prochainement en vue de satisfaire les besoins en eau des populations de la région Dakhla-Oued Eddahab, a ajouté le patron de l'ONEE.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc