×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Flash

    Coronavirus : 1.380 morts en Chine

    Par L'Economiste| Le 14/02/2020 - 11:13 | Partager
    Coronavirus : 1.380 morts en Chine

    L'épidémie de pneumonie virale au coronavirus, désormais appelée Covid-19, a provoqué la mort de 1.380 personnes en Chine, selon un bilan revu à la baisse, vendredi, par les autorités chinoises, qui ont adopté une nouvelle méthode de de comptabilisation.

    La commission nationale de santé, qui fait officie de ministère, a annoncé 121 nouveaux décès et 5.090 nouveaux cas d'infection au cours des dernières vingt-quatre heures en Chine, en forte baisse par rapport à la veille. La commission de la santé du Hubei avait fait état, dans son bulletin quotidien de jeudi, de 242 nouveaux décès et 14.800 nouveaux cas, mais ces fortes hausses étaient dues à une modification du mode de détection.

    Cette révision à la baisse intervient à la suite de "doublons" constatés dans les statistiques, explique la commission nationale de santé, selon laquelle le bilan national aurait avoisiné vendredi les 1.500 décès sans cette révision. Le nombre total de cas d'infection qui s'élève à 63.851, en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), a lui aussi été révisé en raison de "doublons".

    Les autorités sanitaires du Hubei ont annoncé un élargissement de leur définition des personnes contaminées par le nouveau coronavirus, qui englobe désormais les cas d'infection "diagnostiqués cliniquement", alors qu'un test de dépistage était indispensable pour déclarer un malade comme un cas "confirmé".

    Cette nouvelle méthode, qui a pour effet de sensiblement gonfler le nombre de morts et de personnes officiellement contaminées dans le Hubei, permet toutefois d'administrer aux patients un traitement "le plus tôt possible" et d'être "cohérent" avec la classification utilisée dans les autres provinces.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc