×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Bombardier: Plusieurs prétendants pour l’usine du Maroc

    Par L'Economiste| Le 06/05/2019 - 18:04 | Partager
    Bombardier: Plusieurs prétendants pour l’usine du MarocPh. F. Al Nasser

    "Bombardier ne quitte pas le Maroc, mais cède son usine à des sous-traitants qui travailleront pour le groupe". Cette précision vient d’être apportée par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et du Commerce, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue aujourd’hui lundi 6 mai à Casablanca. L’usine Bombardier du Maroc (400 salariés) et celle de Belfast (3.400 emplois) font partie du même package à céder. Parmi les prétendants, figurent de gros calibres comme Airbus, l’anglais JKM ou encore l’américain Spirit.

    "Dans 3 semaines au plus tard, nous saurons quelle est l’entreprise qui sera retenue", annonce Elalamy. Cette sortie du ministre de l’Industrie intervient quelques jours après l’annonce faite par le constructeur aéronautique canadien Bombardier, qui cède ses activités au Maroc, pour se concentrer sur l’assemblage, la R&D et une partie du marketing. "Nous développons un autre projet avec Bombardier, dont je ne peux divulguer les détails, mais qui se concrétisera dans quelques jours", annonce Moulay Hafid Elalamy.

    A.E.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc