×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Flash

Alger, le budget complémentaire

Par L'Economiste| Le 03/06/2020 - 11:51 | Partager
Alger, le budget complémentaire

L’Assemblée nationale populaire d’Algérie a voté ce dernier week-end, la « loi de finances complémentaire », l’équivalent au Maroc de la Loi rectificative de finances.

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya annonce un déficit du Trésor de 10,4% du PIB, alors que le gouvernement de Tebboune espère un taux de 7,2% pour l’année 2020, ce qui aurait constitué un tour de vis par rapport à 2019 (9,2%). En cause les chutes des prix du gaz et du pétrole.

Alger espérait une recette annuelle de 35 milliards de dollars (350 milliards de DH) et devra sans doute se contenter de 17 milliards. Pour comparaison, le Maroc a exporté au total pour 28 milliards de dollars en 2019.

Le gouvernement algérien veut limiter les sorties de devises car il redoute un déficit de la balance des paiements, égal aux recettes des hydrocarbures.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc